Comment se débarrasser des souris? Les trucs qui marchent (et les autres)

Les souris, c'est mignon, mais plutôt chez les autres. Parce que, chez soi, ça risque d'apporter des maladies et, pour peu que ces rongeurs s'en prennent aux fils électriques, le court-circuit n'est pas loin. Nous avons testé deux méthode pour s'en débarrasser: la première consiste à acheter toutes sortes de produits et pièges en magasin. La seconde à faire appel à une entreprise spécialisée, qui envoie un "technicien pest control"

Idée reçue : le chat attrape les souris

C'est chez Roseline et Jean-François, deux jeunes parents de la région liégeoise, que nous avons testé les produits en vente dans le commerce. Roseline et Jean-François ont, outre leurs deux enfants, un chat. Mais il ne chasse pas les souris. Les spécialistes de la lutte contre ces rongeurs affirment que le chat n'est pas très efficace : les souris seraient généralement trop intelligentes et le chat n'attraperait que les plus malades...

Place aux produits trouvés en droguerie, et dont on nous a garanti l'efficacité :

  • La boîte avec l'aliment empoisonné : 11 euros
  • La recharge d'aliment empoisonné : 8 euros 15
  • L'émetteur à ultra-sons: 21 euros 30
  • L'huile essentielle de menthe poivrée: 7 euros 74
  • La cage: 5 euros 05
  • Et les pièges traditionnels 1 euro 89 les deux, comme quoi, la tradition, c'est pas cher.

On place tout ça, on amorce les pièges et la cage avec du chocolat, il paraît que les souris adorent. Et on reviendra dans un mois pour voir si ça a marché.

Chez Mireille, l'approche scientifique

Mireille habite aussi la région liégeoise. Chez elle, nous allons préférer l'approche scientifique : un technicien va installer sept pièges, des boîtes remplies d'un aliment empoisonné. Il s'agit d'un  produit réservé aux professionnels, plus puissant que ce qu'on peut acheter dans le commerce. D'ailleurs, la boîte affiche le numéro du centre anti-poison et le nom de l'antidote, la vitamine K1. mais Pascal Doumont, ledit technicien, est rassurant: les boîtes sont conçues de telle façon qu'enfants et animaux domestiques n'aient pas accès au produit. Et, s'ils y arrivaient, les quantités que contiennent les boîtes ne seraient pas mortelles pour eux.

Trois semaines

Une fois les pièges installés, Pascal ne reviendra plus avant trois semaines. Pourquoi un tel délai? Parce que les souris se méfient de tout ce qui est nouveau dans leur environnement. Elles attendront donc quelques jours avant de s'approcher d'un appât. mais, une fois que l'une d'entre elles aura en aura mangé, les autres vont venir aussi. Deux ou trois jours plus tard, elles mourront dans leur nid. Sans avoir pu faire le lien entre le piège et leur mort.

Le professionnalisme a un coût : comptez 300 euros pour un traitement total avec conseils, isolation de la maison et retour en cas de nouvelle infestation dans le mois.

Les résultats

Quelques semaines plus tard, nous sommes de retour chez Jean-François. Les boîtes avec la nourriture empoisonnée ? Rien. La cage pour attraper la souris vivante ? Vide. Les ultrasons ? Bof... L'huile essentielle ? Elle sent bon mais c'est tout... Surprise : le seul truc qui a fonctionné, c'est le moins cher, la trappe. Au final, Jean-François n'entend plus les souris courir dans ses murs. Mais il n'est pas certain qu'elles soient vraiment parties.

Les souris de Mireille

Mireille, elle, n'a plus vu de souris, ni de crottes. Et le technicien confirme que le problème est résolu, mission accomplie : sur les sept pièges, quatre ont été visités par les rongeurs. Qui ne sont donc plus de ce monde, laissant la cuisine de Mireille propre comme au premier jour. Reste à présent à Pascal à enlever les pièges, histoire d'éviter tout risque pour les occupants de la maison.

Maintenant, le plus important, c'est de bien boucher les accès par lesquels les souris pourraient passer. Sinon, de nouveaux visiteurs pourraient s'inviter...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK