Comment porter son masque efficacement ?

Entretien avec Lydia Bequé, infirmière et chef de service hygiène hospitalière du CHR de Liège.

Le masque ne suffit pas si on ne respecte pas les autres mesures barrières !

A savoir, se laver les mains régulièrement et se tenir à un mètre et demi des autres personnes.

Prenons un exemple très concret : les courses.

Se laver les mains

Certains mettent un masque et des gants, ce qui n’est pas forcément une bonne idée :  " les gants c’est une sécurité illusoire, parce que vous allez collecter tous les micro-organismes qui sont dans l’environnement. Puis vous allez déposer ces germes sur les caddies, les rayons, les marchandises donc ce n’est pas du tout indiqué ". 

Règle numéro un donc : se laver les mains avant et après avoir fait les courses, pour " casser la chaîne de transmission ". Les germes resteront sur vos gants en plastique tandis qu’ils disparaîtront totalement si vous vous lavez les mains . " Ce que je vois régulièrement et qui est tout à fait contre indiqué, ce sont des personnes qui désinfectent leurs gants avec une solution hydro-alcoolique. Ce n’est pas recommandé car on altère le matériau du gant, il devient poreux, et facilite donc le passage des micro-organismes ".

Ne pas se toucher le visage

Règle numéro deux : placer son masque correctement de façon à ne plus le toucher avant la fin des courses. Un masque bien mis doit vous couvrir le visage du nez au menton. " Dans l’idéal, une petite barre métallique devrait aider à pincer légèrement le nez pour éviter toute ouverture ". 

Dans les rayons du supermarché, vous touchez probablement des produits, une poignée de porte, ou votre caddie, et voilà que vos doigts sont maintenant plein de germes du Covid19. Jusqu’ici pas de problème, si vous veillez à ne pas vous toucher le visage, et que vous n’oubliez pas de vous laver les mains dès la fin des courses. 

Ne pas répondre au téléphone

Alors que vous veillez à croiser chaque client à une distance d’un mètre cinquante, votre téléphone sonne, et vous décrochez. Par ce geste, vous venez de vous " auto-contaminer ". Le virus est désormais sur votre téléphone, votre oreille, et votre masque.

" La prochaine fois, vous utiliserez votre GSM chez vous quand vous ne portez pas de masque, vous risquez donc de contaminer votre bouche. Quand on est masqué, on en répond pas à son téléphone ". 

Enlever son masque à la maison

Vous voilà assis dans la voiture, sur le parking du magasin. Vous vous sentez en sécurité, vous faites donc tomber le masque pour respirer un peu. Par ce geste, vous venez de mettre votre bouche en contact avec tous les germes potentiellement accrochés à votre masque.

Pour éviter cela, et si vous ne pouvez pas attendre le retour à la maison, vous pouvez enlever votre masque en respectant certaines consignes. " Enlevez votre masque vers l’avant en le tenant par les élastiques, ne touchez pas au tissus. Ne le jetez pas sur le tableau de bord ou sur le siège passager, mais placez le dans un sac, une enveloppe ou une boîte propre. Lavez-vous ensuite les mains avec du gel hydro-alcooliqu". 

« Isoler » et laver son masque

De retour chez vous, vous pouvez enlever votre masque et vous laver les mains. " Je préfère qu’on suspende le masque par une des fixations. De cette façon il ne risque pas de contaminer quoi que ce soit. Pour la fois suivante, cela vous permet de le reprendre par les élastiques sans jamais toucher le tissus ".

Actuellement, on considère que le masque est valable jusqu’à huit heures d’utilisation : " pas huit heures non-stop évidemment, on ne va pas le porter sans arrêt, mais on peut en utiliser un par jour. Après la journée, on conseille bien sûr de le laver si c’est un masque en tissus, à une température supérieure à 60°, 80° c’est mieux ".

A noter que la visière de protection n’est pas conseillée par la responsable du service hygiène : " en milieu hospitalier c’est utile parce qu’on peut pratiquer des actes " aérosolisants " qui projettent des particules très fines au niveau du visage. Mais dans la vie de tous les jours ce n’est pas utile du tout. La seule mesure barrière efficace, et je ne le répéterai jamais assez, c’est un masque, c’est l’hygiène des mains, et la distanciation sociale. L’ensemble de ces mesures fait que l’on est relativement protégé. La visière n’est pas recommandée ". 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK