Comment et quand se procurer les masques fédéraux ?

On les attendait depuis deux semaines et ils sont enfin là ! Dès le lundi 15 juin, chacun d’entre nous pourra obtenir un masque en tissu gratuit dans la pharmacie de sa région. Voici comment la distribution va se dérouler.

Les masques fédéraux sont enfin arrivés sur notre territoire ! Sur les 18 millions commandés par le gouvernement fédéral, 12 millions de masques seront distribués dans 4800 pharmacies sur notre territoire.

Chacun d’entre nous recevra gratuitement un masque lavable 30 fois. La distribution commencera lundi prochain pour les plus de 75 ans en pharmacie.

Une seule personne par famille !

Pour éviter la cohue, une seule personne par famille peut venir chercher les masques afin de limiter le nombre de trajets et éviter les files d’attente à la pharmacie.

Si vous n’êtes pas en mesure de les récupérer vous-même, une personne tierce comme un(e) soignant(e), une infirmière ou infirmier à domicile ou tout autre prestataire de soins à domicile peut le faire. Cette personne peut aussi, en même temps, prendre les masques de sa famille.

Si vous n’avez pas de pièce d’identité ?

La remise des masques est enregistrée au nom du "chef de famille" ; Le pharmacien de votre domicile vous demandera votre carte d’identité électronique (eID) et celles des membres de votre famille ou un certificat de composition familiale qui est disponible en forme électronique sur le site web de votre commune.

Pas de carte d’identité électronique ? Il est également possible d’utiliser une carte Kids-ID ou ISI +. Un numéro de registre national (NISS) ou un numéro BIS pour les Non-Belges est nécessaire pour l’enregistrement.

Aucune pièce d’identité électronique ou les documents mentionnés ci-dessus ne sont requis dans des cas exceptionnels comme des sans-abri ou des réfugiés, le pharmacien peut donner à la personne un masque buccal.

Une distribution en 10 vagues

La distribution des masques se fera en plusieurs temps, les personnes les plus vulnérables sont prioritaires.

  • Lundi 15 juin : 75 ans et plus (né en 1945 ou avant).
  • Mardi 16 juin : 67 ans et plus (né en 1953 ou avant)
  • Mercredi 17 juin : 60 ans et plus (né en 1960 ou avant)
  • Jeudi 18 juin : 55 ans et plus (né en 1965 ou avant)
  • Vendredi 19 juin : 50 ans et plus (né en 1970 ou avant)
  • Lundi 22 juin : 45 ans et plus (né en 1975 ou avant)
  • Mardi 23 juin : 40 ans et plus (né en 1980 ou avant)
  • Mercredi 24 juin : 35 ans et plus (né en 1985 ou avant)
  • Jeudi 25 juin : 30 ans et plus (né en 1990 ou avant)
  • Vendredi 26 juin : tous les autres et les retardataires

Exceptions ?

Certaines personnes peuvent recevoir leur masque en dehors des périodes prévues à cet effet.

Les personnes souffrant d’une maladie chronique et, ou appartenant à un groupe à risque. Comme des maladies pulmonaires, un système immunitaire affaibli, une maladie cardiaque, du diabète, des maladies rares…

Ceux qui ont un rendez-vous urgent à l’hôpital ou dans un cabinet pour des soins de santé.

Pourquoi ce retard ?

Ces masques fédéraux arrivent avec deux semaines de retard et ce n'est pas sans effet a expliqué hier le colonel Geert Bouchez , Change Manager à la DG MR,  responsable de la coordination et de la synchronisation des programmes d’externalisation au sein de la Défense.

Avrox, la société luxembourgeoise chargée de les livrer, n’a pas respecté les délais et recevra à une amende de 5 millions et demi d’euros !

"Cette amende a pris la forme d’une réduction sur la facture", a-t-il précisé. Avrox y perd 5,5 millions d’euros, et le prix du masque est ainsi tombé de 2,5 euros à 2,13 euros. L’autre fournisseur, Tweeds&Cottons de Gand a pu livrer dans les temps, le prix à l’unité reste de 2,5 euros. Les 12 millions de masques devraient tous être distribués aux citoyens d’ici la fin du mois. La destination des six derniers millions de masques n’a pas encore été dévoilée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK