Claudine a perdu 800 euros suite au piratage de sa boîte e-mail

Claudine a perdu 800 euros suite au piratage de sa boîte e-mail
Claudine a perdu 800 euros suite au piratage de sa boîte e-mail - © Tous droits réservés

Claudine ne s'en remet pas. Un pirate informatique a créé une adresse qui ressemble étrangement à la sienne. "Il a juste changé un chiffre. Le "O" a été remplacé par un "1". Mon adresse claudinekinnen0@gmail.com est ainsi devenue claudinekinnen1@gmail.com", précise t-elle. De cette nouvelle adresse, le hacker a envoyé un courrier électronique à tous ses contacts. L'e-mail prétend que Claudine a perdu toutes ses affaires (documents, carte de crédit et argent) dans un taxi à Lille et qu'elle a besoin de 800 euros. L'objectif est clair: extorquer de l'argent.

L'arnaque aux coupons de recharge Neosurf

Pour empocher l'argent sans pouvoir être identifié, le pirate informatique a utilisé le système Neosurf. "Cela fonctionne comme une carte prépayée", explique Olivier Bogaert, en charge de la cybercriminalité à la police fédérale. Les coupons Neosurf fournissent un code qui permet d'approvisionner une carte de crédit prépayée. "L'avantage, c'est que cela assure une forme d'anonymat aux escrocs", précise Olivier Bogaert. La sœur de Claudine est tombée dans le panneau et a acheté des coupons Neosurf pour une valeur de 800 euros. Elle a ensuite envoyé les codes par e-mail au pirate informatique qui a approvisionné incognito sa carte.

Si la sœur de Claudine a mordu à l'hameçon, c'est parce que l'e-mail du pirate informatique était tout à fait crédible. "Je devais effectivement me rendre à Lille ce jour-là", raconte Claudine. Le hacker a donc vraisemblablement d'abord piraté sa boîte e-mail et lu ses courriers pour mettre en place un scénario plausible et crédible. Il a ensuite usurpé son identité avec une nouvelle adresse e-mail quasi identique à la sienne.

"Il faut toujours déposer plainte!"

"Si vous recevez des e-mails qui vous réclament de l'argent, pensez toujours à d'abord appeler la personne pour être certain qu'il ne s'agit pas d'une arnaque", met en garde Olivier Bogaert de la Computer Crime Unit. Ce que la sœur de Claudine n'a pas fait, pensant qu'elle avait perdu son téléphone à Lille. "Et si vous tombez dans le panneau, déposez plainte auprès de la police!", poursuit le commissaire. "Même si le commissariat local prétend qu'on a peu de chances de retrouver le pirate informatique", conclut-il.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK