Cet été, pourquoi ne pas emporter un livre… À écouter ?

C’est loin d’être nouveau. Le livre audio, ou livre lu, existe depuis longtemps, sur CD, ou à télécharger.

Aujourd’hui, il reste anecdotique par rapport à l’édition de livres, mais le secteur progresse. Et avec le confinement, le grand public semble avoir (re) découvert ce produit culturel.

"Le confinement a été très positif au niveau des ventes et des téléchargements", se réjouit Valérie Lévy-Soussan, directrice d’Audiolib, la filiale de Hachette Livre et d’Albin Michel.

Les chiffres sont extrêmement variables d’un titre à l’autre, mais la maison d’édition enregistre des augmentations de +30 à +70% par rapport à l’année précédente. "Les gens qui, avant le confinement, écoutaient des livres audio en voiture, pendant leurs déplacements, ont pris l’habitude d’écouter les livres chez eux, pour se couper des écrans, se divertir, pour s’évader. Et ça continue. Les nouveaux utilisateurs conquis restent."

Petit à petit, le public se diversifie

Le confinement a amené de nouveaux lecteurs et a rajeuni le public. "Au départ, le public était celui des lecteurs, celui des librairies, c’est-à-dire un public majoritairement féminin, de plus de 46 ans. Ces derniers temps, le profil change un peu, il rajeunit (37 ans). Il est un peu plus masculin, et se démocratise également", observe Valérie Lévy-Soussan.

Le livre imprimé ne doit pas craindre la concurrence. Selon une enquête réalisée pour Audible (Sondage OpinionWay pour Audible), 77% des Français qui lisent des livres imprimés et écoutent des livres audio déclarent lire autant, si ce n’est plus, de livres qu’avant leur découverte du livre lu. Toujours selon cette étude, 26% des Français ont déjà écouté un livre audio.

3 images
© Tous droits réservés

Quand l’auteur se fait lecteur

Récemment, plusieurs auteurs se sont prêtés au jeu de la lecture. C’est le cas par exemple d’Eric-Emmanuel Schmitt ou d’Olivia Ruiz. Même les anciens présidents s’y mettent. Après Barak Obama, Nicolas Sarkozy s’est prêté à l’exercice pour la sortie de la version poche et de la version audio du tome 1 de son livre Le Temps des tempêtes. Une belle campagne de communication pour ce récit de 13 heures, dans lequel l’ex-président revient sur le début de son quinquennat. Il a enregistré pour Audible, la filiale d’Amazon, leader du marché.

Mais le plus souvent, ce sont des comédiens qui prêtent leur voix. L’auteur qui lit son livre reste marginal. Le public n’est pas forcément friand, même si cela fonctionne très bien dans le cas d’une autobiographie, par exemple.

3 images
Teenager girl listening music in headphones on quay with sea view © Tous droits réservés

Toutes les œuvres peuvent être lues

Classiques de la littérature, policier, fictions contemporaines, efficacité professionnelle, mais aussi, Histoire, ou même science-fiction : il y en a pour tous les goûts. Les romans policiers sont très appréciés, de nombreux best-sellers, mais aussi les livres de savoir. "L’une de nos meilleures ventes, c’est Sapiens, de Yuval Noah Harari. Cela peut sembler un peu austère, mais quand quelqu’un qui vous raconte bien une histoire, des faits scientifiques ou historiques, vous les mémorisez beaucoup mieux. Souvenez-vous, à l’école… Le savoir passe plus facilement oralement", souligne Valérie Lévy-Soussan.

Parmi les grands succès d’Audiolib, Là où chantent les écrevisses de Delia Owens ou encore les mémoires de Barack Obama, Une terre promise. Les Possibles, de Virginie Grimaldi, pourrait bien rejoindre le palmarès.

Pourquoi ne pas profiter de l’été pour découvrir cet objet culturel sur la route des vacances, en randonnée, au bord de la mer ou même en préparant le repas ?


Retrouvez "On n’est pas des pigeons" en replay sur Auvio.

Pour plus de contenus inédits, rendez-vous sur notre page Facebook.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK