Cava ou Champagne ? Dix vins dégustés et quelques surprises

Dans le monde du vin festif, le Champagne reste la référence indétrônable. Et pourtant, les Belges en consomment un peu moins de dix millions de bouteilles par an contre près de trente millions de bouteilles de Cava! Plus abordable financièrement, le Cava est produit de la même manière, en "méthode traditionnelle". Mais bien entendu, le climat et le cépage sont différents, sans parler du prix du terrain, exorbitant dans la petite région viticole française alors qu'il est bien plus abordable en Espagne. Mais la différence de prix entre les deux produits est-elle justifiée? Pour en avoir le cœur net, nous avons procédé à une dégustation à l'aveugle.

Dix bouteilles pour dix dégustateurs

La première étape est sans doute la plus difficile. Comment, dans l'offre pléthorique, choisir cinq bouteilles de Cava et autant de flacons de Champagne? Nous avons décidé de ne pas dépasser les 30 euros, ce qui devient difficile vu le taux élevé des accises en Belgique. Pour les Cava, nous avons choisi Gran Baron (Colruyt, 6,62 € en promotion), Mas Pere (Colruyt, 7,99 €), Freixenet (Carrefour, 8,29 €), Pupitre (Comptoir des vins, 8,90 €) et Perelada 2014 (Delhaize, 12,99 €). Du côté de la Champagne, nous avons opté pour Vranken (Delhaize, 18,89 € en promotion), Louis Daumont (Carrefour, 18,99 €), Laforge (Comptoir des vins, 21,60 €), Marquis de Villon, Colruyt, 22,99 €) et Ayala (Comptoir des vins, 28,90 € en promotion).

Nous avons fait appel à l'école Inter Wine and Dine, dirigée par le professeur et sommelier Fabrizio Bucella, qui a réuni dix étudiants et étudiantes désireux de tester nos breuvages. Nous leur avons demandé d'identifier s'ils dégustaient du Cava ou du Champagne et de noter chaque vin de un à quatre (très mauvais, mauvais, bon ou très bon). Simple et efficace!

Deux enseignements majeurs

La première leçon que l'on retient, c'est que le meilleur étudiant n'a pu faire mieux que sept identifications sur dix. La moyenne étant plutôt de quatre ou cinq bonnes réponses. A l'aveugle, il est donc très difficile de différencier les deux appellations.

La deuxième leçon découle du classement final. Un classement qui a vu le Champagne Daumont l'emporter haut la main, loin devant le Cava Gran Baron. A contrario, le Cava Mas Pere a fait l'unanimité contre lui, en dernière position juste derrière le Champagne Vranken. A noter que le Freixenet était bouchonné et a été écarté. Ce n'est donc pas la boisson la plus chère qui a remporté le plus de suffrages mais un Champagne "bon marché" de marque distributeur. A noter également que le deuxième du classement est aussi le moins cher de tous les vins.

Mais notre panel de dégustateurs était sans doute trop homogène : des jeunes plutôt habitués aux saveurs sucrées. Car le sommelier et notre journaliste ont côté de manière différente, mettant en exergue la fraicheur et l'acidité du Champagne Laforge. Preuve qu'en matière de vin, les goûts personnels ont plus d'importance que le prix ou la provenance.

 

Le classement des étudiants :

1 - Louis Daumont (Ch)
2 - Gran Baron (Cava)
3 - Marquis de Villon (Ch)
4 - Pupitre (Cava)
5 - Ayala (Ch)
6 - Perelada (Cava)
7 - Laforge (Ch)
8 - Vranken (Ch)
9 - Mas Pere (Cava)
Bouchonné : Freixenet
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK