Brantano : faillite, reprise et fraude ?

Rien ne va plus pour les 104 magasins Brantano en Belgique ! 

Début août, la maison mère FNG dépose le bilan. Dès le premier octobre, un entrepreneur néerlandais reprendra les 43 magasins situées en Flandres mais rien en vue pour les boutiques en Wallonie et à Bruxelles. Les 900 employés sont inquiets. De plus, le groupe FNG est trainé en justice à cause d'une éventuelle fraude. Une enquête est ouverte.

Fraude ? Manipulation ?

Dès le début du mois de juillet, l’Autorité des services et marchés financiers, la FSM avait annoncé avoir repéré des indices de manipulations de marché. L'année dernière, la FSMA a lancé une enquête à ce sujet sous l'administration de la précédente direction de FNG. Sur base de cette enquête, le comité de gestion a décidé de soumettre un dossier concernant une possible infraction ", peut-on lire dans un communiqué de presse du service de surveillance de la bourse.

À la suite de cette découverte, l’organisme a transféré le dossier au parquet d'Anvers.

Les allégations sont assez sérieuses : outre les indices de manipulation du marché, il y a enquête également pour faux en écriture y compris l’utilisation de faux documents, falsification des comptes annuels, obstruction à l’enquête du FSMA et abus possible des actifs de l’entreprise.

Ces informations ont été relayées par De Tijd et confirmées par le porte-parole du parquet d’Anvers.

Possible de faire encore des bonnes affaires ?

Le 22 août, c'était la cohue! Une cinquantaine de magasins liquidaient leurs stocks à -75 % ! Les consommateurs se pressaient. Cette démarque géante vise à payer les créanciers.

Au niveau du net, beaucoup de consommateurs se plaignent de ne pas avoir reçu les chaussures commandées sur le site brantano.be. Il est "offline" depuis le 8 aout. Des groupes Facebook se sont créés pour suivre le dossier entre personnes lésées. Les clients attendent des réponses. Mais le site Auctim les rassure en assurant qu'ils devraient être remboursés ou recevoir leurs marchandises.

Les consommateurs pourront encore faire de bonnes affaires dans certaines boutiques. La vente des stocks à prix très réduit se poursuit jusque fin septembre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK