Bons plans pour Pâques : motor-homes, bivouacs, itinérance et bien plus encore !

Un rapide petit tour sur une appli comme Airbnb et le constat est vite fait : pour Pâques, à la côte, tout est booké. Même topo pour la campagne wallonne. Cela risque d'être compliqué de dénicher un plan en dernière minute. Mais heureusement, en creusant un peu, on a trouvé !

Les chiffres Wallonie-Belgique Tourisme parlent d'eux mêmes : les locations pour les vacances ont connu un taux d'occupation autour des 70 % durant l'été 2020 (soit +20% par rapport à 2019). Alors qu'avant l'épidémie que nous connaissons, les séjours se limitaient aux week-end, ils s'allongent désormais. Avec la fermeture des frontières, il y a fort à parier que la tendance va se vérifier, voire exploser à Pâques.

Il ne reste plus grand chose

De fait, il suffit de se plonger dans une recherche Airbnb pour l'observer. Pour le long week-end de Pâques, 4 résultats seulement dans une région hôtelière comme Spa, contre une vingtaine pour la même recherche le mois suivant.

Bruno Philippart, propriétaire des Refuges du Chalet à Jalhay confirme la tendance : " Pour Pâques, tout est complet. Et si d'aventure, il y avait des annulations, je sais que ce sera reloué dans la journée. Si on veut de la place, ce sera sur le côté, dans l'espace que j'ai aménagé pour les camping cars."

3 images
Vanlife © Getty Images

Si on louait un mobilhome ou un camping-car ?

" On est passé de 100 % d'occupation à zéro ", nous confie un particulier qui loue son véhicule en vue de rentabiliser son investissement. Et de conclure: " Personnellement, je pense à revendre ".

On est passé de 100 % d'occupation à zéro !

Renseignements pris chez plusieurs sociétés de location, les temps sont assez durs. Stéphanie Diels, de SP Location à Aywaille, est plus mesurée, même si elle reconnaît que c'est assez calme : " Entre les confinements et la fermeture des frontières, les gens ne pensent pas à cette solution ".


Lire aussi: Voyager en motorhome, la solution la plus sûre ?


Pourtant en termes de prix, on se rapproche d'une location d'appartement à la mer. Mais il est vrai, qu'une fermeture des frontières en Belgique, n'est pas la même qu'en France. Pour la grande aventure sur les routes, chez nous, on repassera.

Prêt pour un périple bien planifié ?

Néanmoins, considérant un tour qui partirait de Bruxelles pour aller vers la mer et se terminer dans la Vallée du Viroin. Franchement, il y a moyen de voir du pays.


Lire aussi: Comment (re) découvrir la Belgique autrement cet été ?


Aussi, le mieux est-il de préparer son petit périple. Il n'y a pas forcément besoin de courir les campings (beaucoup sont d'ailleurs encore fermés pour les vacances de Pâques) : des aires de motor-homes existent un peu partout. Elles sont cependant très inégales : ça va du petit coin de paradis au parking de supermarché. Aussi, pensez à consulter des guides en 2 clicks sur Google ou sur Wallonie-Belgique Tourisme 

3 images
Vanlife © Getty Image

Sac-à-dos et zone de bivouac gratuite, ça vous tente ?

L'autre option, meilleur marché, c'est le bon vieux sac-à-dos. À nouveau, le camping reste la solution familiale à privilégier, mais il existe en Wallonie des zones de bivouac entièrement gratuites pour ceux qui désirent choisir l'option itinérante. 

Vous connaissez Welcome to My Garden ?

Dans la même idée, des particuliers ouvrent leurs jardins par le biais de l'application Welcome to My Garden. Cette initiative citoyenne propose des solutions de logement chez des particuliers prêts à accueillir les randonneurs à pied ou à vélo dans leur propriété. Elle n'en est encore qu'à ses débuts, mais l'offre est déjà conséquente.


Lire aussi: Louer son jardin : un concept qui séduit les Belges


Tout n'est donc absolument pas perdu si vous êtes à la recherche d'un plan en last minute !

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK