Black out or not black out: le marché des systèmes anti-coupure se prépare

Plus de lumière, plus de télé, plus de gsm, plus d'ordinateur... Et si le black out n'était pas de la science fiction ? Avec seulement un réacteur sur sept en fonctionnement, durant la première quinzaine de novembre, le scénario est des plus plausibles.

S'équiper pour se prémunir contre les risques de coupure?

C'est, en tout cas, l'avis de Damien Ernts, "Monsieur Energie", spécialiste de l'université de Liège. "Les risques de coupure sont réels, nous dit-il, plusieurs milliers de personnes pourraient être privées d'électricité dans certaines régions, pendant quelques heures, voire quelques jours". Alors, pour se prémunir contre les risques de coupure, certains pensent à s'équiper. Et, selon Damien Ernst, c'est une bonne idée.

Un kit anti-coupure pour prendre le relais 

Dans cette société de Wavre, spécialisée en énergie renouvelable, c'est le rush depuis trois semaines. Le responsable commercial, Michaël Puglia, nous explique que les clients se ruent sur un kit anti-coupure, sorte de mini batterie qui permet de prendre le relais pour quelques appareils. "La demande a été multipliée par 30, ces jours-ci", raconte-t-il. Prix du kit : 3000 euros. Ce n'est pas donné. Alors, nous sommes allés voir dans de grandes enseignes de bricolage, ce qui existe de plus abordable sur le marché. Pour 129 euros déjà, on peut se procurer un petit générateur de 650 watts. C'est très peu. Cela se justifie, par exemple, pour y brancher un congélateur et sauver le contenu en cas de coupure. Mais pas question d’espérer cuire des frites en y branchant sa friteuse. Pour trois fois plus cher, il y a des générateurs un peu plus puissants, 2200 watts. Mais pour assurer une alimentation maximale, il faut se tourner vers des systèmes plus coûteux, de 1200 à 7000 euros. A quoi il est recommandé d'associer un commutateur (a partir de 100 euros) afin d'éviter un incendie quand le courant revient...

Pour les budgets les plus élevés, on trouve les fameuses batteries Tesla ou LG. Comptez dix mille euros, installation comprise. Un gros investissement qui n'est pas toujours conseillé par les spécialistes en cas de black out car l'autonomie de ces batteries est limitée à une journée.

Si vraiment black out il y a, cela risque de coûter cher à de nombreux téléspectateurs...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK