Belbeef, le nouveau label pour la viande de boeuf, débarque

Un nouveau label pour la viande de bœuf, Belbeef, a fait l'objet d'une campagne de publicité assez intense en février pour promouvoir un label belge. On surfe sur des "nouveaux codes" de l'alimentation : il faut que ce soit bon, local et garanti. A ce moment-là, le consommateur sera rassuré et c'est gagné !

Il existe déjà différents labels : Meritus ou encore BBQS. Ils sont apparus à une époque où le grand public mangeait de la viande et avait des craintes en termes de sécurité sanitaire.

Aujourd'hui, on parle de Belbeef. Les acteurs du secteur, l’interprofession agricole, la grande distribution (via Comeos), ils se sont tous mis autour de la table pour trouver un label commun pour la viande de boeuf. Au niveau de la traçabilité et au niveau sanitaire, tout le monde faisait déjà plus ou moins la même chose.

Belbeef a simplifié le système en créant un cahier des charges Générique Viande Bovine (GVB). Cette certification est un label privé !

La promesse de cette certification consiste à assurer que l'éleveur, l'abattoir et le grossiste soient belges. Les conditions sont légèrement plus exigeantes que la norme légale.

Tout cela est très intéressant pour le consommateur sauf que ce n'est pas très exigeant. Il s'agit surtout de respecter les prescrits légaux.

Ce label est bénéfique pour les éleveurs et la grande distribution car il coûte moins cher et permet aux éleveurs de mieux "s’en sortir".

Pas de différence gustative

Au niveau de la qualité gustative, il suffit de lire le site de Belbeef pour savoir que ce n’est pas ça la promesse : "Vous ne goûterez probablement pas la différence, la viande de bœuf de qualité sera toujours aussi bonne qu’auparavant. Ce que Belbeef garantit, c’est l'achat d'une viande belge de qualité (un nombre maximal d’élevages belges certifiés), ayant une traçabilité, une sécurité et une qualité alimentaire (critères légaux + extralégaux) garantie" peut-on lire sur le site.

Belbeef, c’est une vraie garantie de sanitaire et de traçabilité mais ce n'est pas suffisant pour manger mieux. Pour cela, il faut faire confiance au distributeur, au boucher et aux labels gustatifs.

Quant à l'affichage du label sur les produits, il n'est pas très visible. De plus, les producteurs ne s'en inquiètent pas tellement : ils ne veulent pas spécialement avoir un label sur leurs produits.

En conclusion, ce label vous offre de la sécurité sanitaire et belge. Il n'a pas l'ambition de faire plus pour autant.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK