Avec 100 euros de matériel, on a testé la pêche sur sept sites en Wallonie

Sur ce coup-là, vous ne serez pas pigeons !

Avec un investissement de 100 euros pour une canne à pêche et des leurres, on a parcouru la Wallonie sur des sites magnifiques, des cours d’eau tout à fait splendides: la Lesse, la Meuse, la Semois, le Barrage de la Vierre, l’Amblève, l’Ourthe, et le canal Charleroi-Bruxelles.

Récit d’un itinéraire de toute beauté en compagnie de Vincent Fostier, animateur à la Maison de la pêche du Luxembourg, et Julien Gilles, chargé de missions à la Maison wallonne de la pêche.

La Lesse

Notre stratégie est de pêcher principalement toutes les zones de courant. Les zones oxygénées, parce que ce sont les zones que recherchent les poissons.

Toutes les zones où ils peuvent être à l’affût de la nourriture sans dépenser trop d’énergie pour aller la chercher.

Vincent Fostier, animateur à la maison de la pêche du Luxembourg, explique plus en détail : "Et tout particulièrement, les zones où ils peuvent s’abriter du courant, les zones de dépression, les zones de bordure, toutes les zones où ils peuvent être à l’affût de la nourriture sans dépenser trop d’énergie pour aller la chercher."

Pour pêcher, on va utiliser des petits leurres artificiels souples, ou alors des petits leurres durs.

Il a aussi d’autres types de leurres, avec une bavette qui permet aux poissons de descendre dans l’eau.

Vous en avez pour 10 euros.

Julien Gilles, chargé de missions à La Maison wallonne de la pêche, précise le montant à dépenser:  "Vous en avez pour 10 euros, il y a moyen d’avoir une dizaine de leurres pour la journée."

La Meuse, la Semois

Vincent Fostier, animateur à la maison de la pêche du Luxembourg, explique la particularité de la Meuse: "Sur la Meuse, on va surtout viser la perche. On peut aussi, si on a de la chance, toucher un brochet ou un sandre, ou encore un silure."

On pêche à partir d’un bateau. Coût du permis: 37,18 euros. C’est le même prix pour rentrer dans l’eau de la Semois avec des cuissards.

Barrage de la Vierre

Nous poursuivons notre route en direction du Lac de la Vierre. C’est le barrage de Suxy. La Vierre est un affluent de la Semois. Le Lac de la Vierre est un lieu particulièrement sauvage et beau.

Il y a pas mal de poissons.

Vincent Fostier décrit le lieu: "C’est un barrage hydroélectrique à la base, sur lequel on a l’autorisation de pêcher, il y a pas mal de poissons."

Ronquières

Notre route se poursuit sur L’Ourthe et l’Amblève, pour se terminer à Ronquières sur le Canal Charleroi-Bruxelles.

Pour pêcher ici en bordure de canal, c’est la pêche bon marché. 12,39 euros pour le permis A et c’est parti.

Le canal depuis des années est abandonné.

Julien Gilles, chargé de missions à la Maison wallonne de la pêche, connaît bien cet endroit: "Le canal depuis des années est abandonné. La nature a repris ses droits avec, par exemple, des nénuphars."

J'ai pris des poissons magnifiques, j’ai pris mes plus beaux sandres ici, j’ai pris mes plus beaux brochets.

Gary est un habitué des lieux :

"C’est beau, c’est calme. Ca fait des années que je viens; au début, mon père venait me conduire et me rechercher. J'ai pris des poissons magnifiques, j’ai pris mes plus beaux sandres ici, j’ai pris mes plus beaux brochets, c’est gai !"


Retrouvez "On n'est pas des pigeons" en replay sur Auvio.

Pour plus de contenus inédits, rendez-vous sur notre page Facebook.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK