Assurances soins de santé pour animaux : un marché de niche ?

Assurances soin de santé pour animaux
3 images
Assurances soin de santé pour animaux - © LWA - Getty Images

Comment faire pour soigner son animal de compagnie si on n'a pas les moyens et pas d'assurance ? En Belgique, deux compagnies proposent d'assurer les animaux : Santé Vet et Corona Direct. Combien cela coûte et quelles sont les conditions ?

Comme la médecine humaine, la médecine vétérinaire a fait ces dernières années d'énormes progrès. Mais, avec des opérations qui peuvent facilement coûter quelques centaines d'euros voire plus, la question qui se pose est celle du prix. C'est que, pour Minou ou Médor, il n'existe pas de sécurité sociale.

En Belgique, deux compagnies proposent cependant d'assurer votre compagnon à quatre pattes: Santé Vet et Corona Direct. Mais à quel prix ? Et à quelles conditions ?

Pour le savoir, nous avons demandé des devis pour trois animaux :

  • Berlioz : chat de gouttière, né au printemps 2014 (ou dans ces coins là)
  • Alba : berger blanc suisse, née le 5 février 2018
  • Tchoupi : Brabançon, né le 25 octobre 2014

 

Premier rendez-vous : Corona Direct

Légère déception : Corona n'assurera pas Berlioz. Parce que Corona n'assure pas les chats.

Explication : bien que le puçage des chats soit obligatoire, dans les faits ce n'est pas encore le cas. Impossible donc d'être sûr à 100% que le chat dont l'assureur rembourse les frais de vétérinaire soit bien celui qui est assuré.

Basique ou complet ?

Pour l'assurance chiens, trois critères : la race, le type de couverture que vous désirez (de la basique à la plus complète) et l'âge (le chien doit avoir moins de 11 ans, quelle que soit sa race). Evidemment, plus vous l'assurez jeune, moins la prime sera élevée.

Alba n'a pas 2 ans, donc c'est bon. Sa maîtresse va devoir débourser entre 15 et 24 euros par mois en fonction du type d'assurance choisi.

Tchoupi ayant 5 ans, sa maîtresse payera un poil plus cher : de 18 à 31 euros par mois.

Ça couvre quoi ?

Olivier Fraiture, responsable du département sinistres de chez Corona :

"Ça couvre le remboursement des frais de consultation de vétérinaire et les frais de traitement préconisés par le vétérinaire pour la remise sur pattes de l'animal dans le cadre d'un accident ou d'une maladie."

Attention, ne sont pas couverts : stérilisation, déparasitage, vaccination et soins dentaires, sauf s'ils font suite à un accident.

La différence entre les trois formules, c'est le plafond : 1500 euros par sinistre pour bronze (la moins chère), 2500 pour argent et 3500 pour or. Attention également ! A chaque fois, il y a une franchise de 20% avec un minimum de 150 euros.

En clair : si les frais sont inférieurs à 150 euros pour une maladie ou un accident, vous ne toucherez rien.

Chez SantéVet, ça se passe comment ?

Si vous voulez inscrire votre chien auprès de cette compagnie établie en France, mais distribuée chez nous par le canal des courtiers, il doit avoir au maximum 5 ou 7 ans, selon la race. Bonne nouvelle ! SantéVet inscrit les chats jusqu'à 8 ans.

Berlioz sera donc assurable à partir de 14 euros par mois. Ou 34 euros pour la version haut de gamme. Pour Alba, sa maîtresse devra débourser entre 21 et 51 euros par mois . Et pour Tchoupi, de 12 à 50 euros par mois.

De l'importance de bien comparer : ici, Tchoupi coûtera moins cher à assurer qu'Alba, alors que chez Corona, c'est le contraire !

Mais les niveaux de remboursement sont différents

Chez Santévet, les trois formules s'appellent Light, Confort et Premium.

  1. Light rembourse 50% des frais, avec un plafond de 1100 euros annuels et une franchise de 20 euros par an.
  2. Confort rembourse 60%, plafond de 1500 euros par an et franchise annuelle de 40 euros.
  3. Et Premium, plafond de 2200 euros annuels et franchise de 60 euros.

Bref, comparer les formules des différents assureurs s'apparente au casse-tête le plus total. Et, en fin de compte, vous pourriez être tenté de préférer un autre animal : le cochonnet, vous y glissez chaque mois 30 euros. Que vous sortez en cas de visite chez le vétérinaire !

Encore plus de contenus sur nos réseaux.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK