Arnaques en série sur 2ememain.be

Monique Brakeva est une fidèle du site depuis plusieurs années. Mais depuis la rentrée, son enthousiasme s’est vite envolé. En voulant revendre un canapé, elle a vécu une drôle de mésaventure : l’arnaque à la nigériane et l'usurpation d’identité.

Tout commence avec un salon mis en vente… Très vite, une certaine Candice marque son intérêt : " Bonjour, merci de m'avoir répondu. Je désire l'acheter et je suis prête à un rajout de 35 EUR afin que l'article me soit réservé, cependant j'aimerais vous envoyer l'argent via le service de livraison de courriers DHL EXPRESS à votre adresse et une fois l'argent reçu, j'enverrai un service d'enlèvement à votre domicile à mes frais. Sur ce, merci de me laisser votre adresse postale et le NOM et prénom pour effectuer la transaction sans oublier montant global afin que je puisse rapidement vous l'expédier ". A ce moment-là, Monique est quelque peu troublée : " Je trouvais ça bizarre que DHL intervienne… Mais j’ai suivi néanmoins les instructions données par un monsieur qui travaille soi-disant pour l’entreprise et dont j’avais le numéro de GSM. Il m’a dit d’encoder ma carte de banque dans le boitier et de donner mon numéro pour finaliser l’inscription… Ce que je n’ai pas fait. D’un coup, j’ai tout arrêté. J’ai eu un éclair de lucidité ! ".

Une chance que d’autres utilisateurs de 2ememain.be n’ont pas eu… Certains ont perdu beaucoup d’argent suite à cette manœuvre étrange. Car, l’histoire ne s’arrête pas là pour Monique Brakeva. Le lendemain, elle reçoit plusieurs coups de fil de vendeurs qui ont reçu un mail de sa part… " C’est le même que celui qui avait été envoyé par Candice, sauf que là, c’est mon nom et mon adresse qui apparaissaient, s’énerve Monique. C’est incroyable ! J’ai tout de suite appelé le site pour dire que des gens avaient usurpé mon identité pour en arnaquer d’autres. Il y a une dame qui a été prise au piège suite au mail qu’elle avait soi-disant reçu de moi. Mais je ne suis intéressée par rien du tout ! Je ne veux pas acheter deux caravanes, un salon et une moto ! Ils devraient s’en rendre compte chez 2ememain.be. Ils devraient bien voir qu’un nouveau profil à mon nom se crée juste avant une vente. Mais non, ils disent que ce n’est pas de leur faute. Ils bloquent la fraude quand je la signale et puis, c’est tout ".  Et force est de constater que ce n’est pas suffisant. Plus de trente personnes ont contacté Monique, pensant qu’elle voulait acheter leurs biens… " Certains ont un doute et m’écrivent sur Facebook pour s’assurer que je suis intéressée. Mais les autres… Ils tombent sur l’arnaqueur et donnent peut-être leurs coordonnées bancaires ".

Pour en savoir plus et tenter de remédier au problème, nous avons fait une demande d’interview à 2ememain.be, laquelle est restée sans réponse.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK