Piège sur internet : quand la Boutique de Nina ne livre pas ses commandes

Arnaque : La boutique de Nina ne livre jamais vos commandes ...
Arnaque : La boutique de Nina ne livre jamais vos commandes ... - © avtk - Getty Images/iStockphoto

L'arnaque démarre un peu avant les fêtes de fin d'année. Sur sa page Facebook, Viviane est attirée par une pub pour un site d'articles pour bébés. Des vêtements, des peluches, des accessoires... Très mimi tout ça, avec de jolies photos en plus, et le site inspire confiance. C'est la boutique de Nina, et Nina, c'est la maman de deux jeunes enfants ; c'est elle qui a sélectionné les articles... Alors...

Alors Viviane passe commande : elle choisit un ourson musical; une "affaire" puisque de 49€, il est bradé à moins de 30. La peluche lève les bras et se cache derrière une petite couverture et à en croire la vidéo, ça fait bien rire les bébés. Viviane passe donc commande et effectue son paiement. Le délai de livraison est de quatre semaines environ. Ne voyant rien venir, elle tente de contacter la boutique mais il n'y a pas de numéro de téléphone, pas d'adresse, juste une page Facebook; elle laisse des messages, ils restent sans réponse; elle finit par mettre des commentaires énervés, ils sont supprimés. On s'en doute, l'ourson n'arrivera jamais et Viviane en sera quitte pour trouver un nouveau cadeau de Noël.

Elle n'est pas la seule bien sûr. Comme elle, des dizaines de clients se sont fait piéger, y compris en France; à tel point qu'une page alternative : "La boutique de Nina attention grosse arnaque" a été publiée par les acheteurs mécontents. Nous avons tenté d'entrer en contact avec les propriétaires du site et attendu en vain bien sûr qu'ils nous recontactent. Car pour brouiller les pistes, le site est hébergé sur des serveurs au Canada, ce qui signifie que si une plainte devait être déposée en Belgique, le magistrat devrait contacter ses homologues canadiens.

Et des raisons de se plaindre , il y en aurait une multitude. Les conditions générales d'utilisation, bien que fastidieuses à lire, sont révélatrices : le site se dédouane purement et simplement de toute obligation, il se réserve également le droit de modifier ses prix unilatéralement... Tout ceci bien sûr est contraire à la législation et devrait d'emblée susciter de la méfiance. Pour éviter ce genre de mésaventure, on retient qu'il faut toujours lire ces fameuses conditions générales et on veille aussi à ce qu'il y ait une adresse de contact ou un formulaire qui permette de joindre les responsables du site internet. Autre réflexe qui peut s'avérer payant, on recherche les avis d'autres usagers et dans le cas de La Boutique de Nina, on comprend qu'il vaut mieux passer son chemin.

Enfin, pour tenter de récupérer l'argent versé, on peut contacter sa banque et voir si une procédure de "cash back" peut être envisagée ou, si le paiement a été effectué via une carte de crédit -ce qui est recommandé- on peut également rentrer un dossier via macarte.be. On notera également que le Centre européen des Consommateurs propose une permanence juridique et se tient à la disposition des usagers qui s'estimeraient lésés par de telles pratiques. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK