Après les saints de glace, quelques conseils pour bien choisir vos plantes et semences

Enfin les couleurs et la chaleur : les saints de glace sont derrière nous, on peut planter ce que l'on veut et tout d'abord des fleurs. Des annuelles, des plantes de semis en petits pots à 40 cents et des plantes de bouture à 1,50 euros. 

Le consommateur ne sait où donner des yeux. Claudine est ravie, chaque année elle achète entre 50 et 70 euros de plantes. Ce qu'elle cherche également, c'est aussi le conseil, elle fait donc ses achats chez un horticulteur. Pour Benoît Paquet : "Quand on achète une plante, comme un géranium, il doit être bien ramifié, boutonné, avec un enracinement correct, un chevelu radiculaire sein avec de nouvelles radicelles ".

Toujours vérifier la stabilité de la plante

Il existe aussi des plantes dites "d'orangerie", plus denses, plus fournies. Elles sont aussi un peu plus chères, 1,50 euros à 2 euros. Dans ses choix, le consommateur peut et doit vérifier la stabilité de la plante. Pour Jean-Marie Pessleux, horticulteur : "La stabilité d’une plante c’est ce qui prouve sa bonne culture et sa résistance pour l’avenir. Si vous secouez une plante et qu’elle ne tient pas ou qu’elle casse, ce n’est pas un très bon signe".

Les fleurs sont de saison, et le potager aussi. Le consommateur peut opter pour les semences ou des plants à repiquer, plus faciles certes mais moins économiques que les semences. Mais aujourd'hui pas de doute, le potager a évolué. Il est à présent moins grand que par le passé, plus adapté aux besoins d’une famille. Sur une plus petite surface à cultiver, les plants à repiquer permettent d’avoir aussi de la diversité en moins grande quantité.

Les pousses de salade, une bonne affaire

A 20 cents pièce, les petites pousses de salade restent une bonne affaire. Un fois plantées, avec un peu de patience, et après trois à quatre semaines, les salades seront bonnes à manger.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir