Alors que les températures repartent à la hausse, Halloween et Noël frappent déjà à nos portes

Dimanche dernier, les températures estivales ont permis de ressortir shorts et barbecues… Pourtant, certains magasins nous plongent déjà au cœur de l’hiver ! Citrouilles, sorcières, squelettes, masques étranges et poupées effrayantes, les décorations d’Halloween sont déjà présentes dans certains magasins.

Chez Action par exemple, le thème d’Halloween est installé depuis la fin du mois d’août, et les articles de Noël garnissent déjà un bout de rayon. Cela reste modeste, mais vous trouverez déjà quelques boules, des petits sapins ou encore des tasses à l’effigie du père Noël. Si chaque année, la date semble avancer, il ne s’agit que d’une impression, le calendrier est plus ou moins toujours le même, selon les magasins contactés. Quelques clients semblent curieux mais nous ne croisons pas d’acheteurs… "C’est trop tôt, quand on arrive à la date, ça n’a plus beaucoup de charme" nous confie une dame.

Chez Extra, les trois premières semaines d’octobre seront les meilleures semaines de vente pour les articles d’Halloween. Mais en attendant, pas question de laisser des espaces vides. "L’espace saisonnier occupe 30% du magasin" explique Olivier Elen, directeur commercial. "Nous devons remplir notre planning et avoir des articles sur chaque îlot en permanence".

Étaler les achats

Le client peut ainsi repérer les tendances, les prix, et acheter un peu plus tard. Une manière aussi pour lui d’étaler ses achats, surtout pour les fêtes de fin d’année, plus onéreuses : "D’ici quelques semaines, nous penserons aux articles de Noël, c’est une demande de nos clients qui pourront étaler leurs achats sur trois mois, on le voit de plus en plus".

Chez Ava également, à côté des fournitures scolaires, l’installation des articles d’Halloween est en cours. Dans ce magasin spécialisé, les clients commencent doucement à acheter, surtout les professionnels de l’horeca notamment, explique Sylvia Savo, gérante d’un magasin : "C’est avant tout pour les indépendants, les professionnels qui préparent leurs vitrines, ou encore les institutrices qui créent leurs bricolages pour l’école, puis seulement pour les particuliers".

Des particuliers qui râlent gentiment, mais qui passent déjà à la caisse avec l’un ou l’autre article d’Halloween !

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK