Achats de fin d'année en ligne: nos conseils pratiques pour éviter les arnaques

Dans la société numérique qui est aussi désormais la nôtre, le réflexe sera, bien sûr, de se tourner vers Internet pour trouver des idées et même de les finaliser par un achat en ligne. L’occasion de nous donner quelques conseils pratiques pour nous éviter les arnaques.

Poursuivez vos recherches

Puisque vous cherchez la bonne idée, lorsque vous l’avez trouvée, poursuivez vos recherches... mais cette fois, afin de disposer d’informations au sujet du fabricant, du site de vente en ligne ou encore des délais de livraison. Ce bon réflexe vous permettra de vérifier qu’il s’agit d’un site authentique et pas de la copie d’un site connu qui, derrière des images associées à des marques, vous proposerait de la contrefaçon.

Autre situation que l'on pourrait rencontrer: celle de l’objet qui a retenu votre attention, mais qui est proposé par un particulier, sur un site de petites annonces. Assurez-vous, avant de poursuivre, de la confiance que vous pouvez accorder à ce vendeur. Pour ce faire, vous vérifiez qu’il ne fait pas l’objet de commentaires négatifs de la part d’autre consommateurs: ouvrez votre moteur de recherche et entrez son pseudo ou toutes autres données disponibles.

Attention aux réseaux sociaux

Et puisque nous parlons de bonnes affaires, méfiez-vous aussi de celles qui vous sont proposées via les réseaux sociaux. Les arnaqueurs vont les utiliser pour vous amener à réagir de manière instantanée. Vous cliquez sur l’offre et vous vous retrouverez sur un site qui poussera un logiciel malveillant dans votre ordinateur ou qui vous invitera à créer un profil afin de vous amener à communiquer des informations personnelles.

Si vos recherches vous dirigent sur Twitter ou sur Facebook, une petite icône bleue apparaît à côté du nom de l’enseigne ou de la marque sur son compte ou sa page. Cela vous garantit que l’identité a été vérifiée.

Payez uniquement via des connexions sécurisées !

Lorsque vous lancez le processus de commande, après avoir fourni vos coordonnées, vous devez maintenant ouvrir votre portefeuille. La première chose à faire, avant de communiquer les informations en rapport avec votre carte de crédit, sera de vérifier que la connexion au site est bien sécurisée.

Pour ce faire, un coup d’œil dans la barre d’adresse à la recherche de la mention " https " ce qui signifie que les données transmises sur le site seront cryptées. Par ailleurs, au niveau de votre navigateur, un petit cadenas fermé doit être présent qui vous confirme que votre connexion est sûre. Et si vous cliquez sur le petit cadenas, vous obtenez les informations correspondant au certificat de sécurité et à l’authenticité du site. Au moment de finaliser la transaction, il faut aussi être attentif à la méthode de confirmation.

Le paiement par carte pré-payée

Il sera toujours effectivement préférable d’effectuer un paiement via un site qui vous offre les services de validation avec votre Digipass, le petit boitier que vous utilisez lorsque vous effectuez des virements sur le site de votre banque. Vous pouvez aussi envisager de vous procurer une carte de crédit prépayée. Vous la chargez du montant de la transaction que vous souhaitez effectuer et vous passez commande. De la sorte, même si les données de votre carte venaient à être dérobées, puisqu’elle n’est pas créditée, impossible d’effectuer un retrait ou un achat en disposant des informations.

Une question de réputation

Enfin, si le site vous en fait la proposition, posez-vous la question de savoir s’il est utile pour vous que vos données personnelles et de paiements y soient stockées. Bien sûr, cela peut vous simplifier la vie si, par exemple, vous vous connectez occasionnellement depuis l’ordinateur que vous utilisez au bureau. En effet, cette seule identification permettra de finaliser un achat. Mais le risque peut venir de la récupération de ces informations si le site est compromis ou piraté. Une situation qui doit donc retenir toute votre attention. Et là encore, la réputation du site peut s’avérer un élément important.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK