8 pharmaciens sur 10 délivrent du Dafalgan alors qu'il existe un générique

Vous avez de la fièvre, vous vous sentez un peu fébrile ? Votre réflexe : courir à la pharmacie acheter un anti-fièvre. Mais votre pharmacien, vous propose-t-il le médicament le moins cher? "On n'est pas des pigeons" a poussé la porte de dix pharmacies en caméra cachée. Les commerces ont été choisis au hasard, des officines de quartier et des grandes chaînes. A chaque fois, nous demandons un médicament contre la fièvre, sans jamais mentionner de marque.

Jusqu'à 2,36€ d'économies avec le générique

Dans huit pharmacies sur dix, on nous propose spontanément du paracétamol de la marque Dafalgan, au prix de 9,08€ la boite de 32 comprimés. Comme nous ne sommes pas dupes, nous exigeons le générique, dont le prix des boîtes de 30 comprimés, est bien plus avantageux. Comptez 6,72€ pour le paracétamol Teva, 7,22€ pour le EG et 7,42€ pour le Sandoz.

Certains insistent néanmoins pour quand même nous vendre le médicament de marque. "Dafalgan fait des petites boîtes donc ça revient finalement moins cher que le générique", nous lance un pharmacien. Une autre nous met en garde : "Le générique est plus difficile à avaler car il est moins bien pelliculé".

Souvent, les patients refusent d'acheter des génériques quand on leur en propose.

Pourquoi les pharmaciens insistent-ils pour à tout prix nous vendre le Dafalgan ? Il y bien évidemment l'aspect financier. Ne l'oublions pas, le pharmacien est avant tout un commerçant et il va privilégier les produits qui lui assurent une plus grande marge bénéficiaire. Il va aussi chercher à écouler les boîtes qu'il a en stock. Alain Chaspierre, le porte-parole de l'association pharmaceutique belge avance une autre raison :"Souvent, quand on propose le générique, les clients refusent car ils ne reconnaissent pas la boîte. La marque est tellement bien ancrée dans la tête des patients que c'est compliqué de vendre des génériques". Merci aux campagnes publicitaires et aux hôpitaux qui, en délivrant du Dafalgan, ont permis de l'imposer comme le médicament de référence.

Aucune obligation pour les pharmaciens

Rien n'oblige pourtant le pharmacien à vous vendre le médicament le moins cher. Certes, l’emploi des génériques est préconisé car, dans le cas des médicaments sous prescription, cela réduit les dépenses de la sécurité sociale, mais ce n’est pas une obligation. Raison de plus d'exiger de votre pharmacien qu'il vous délivre le générique !

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK