50 personnes aux funérailles : assouplissement impossible à mettre en pratique ?

Vendredi dernier, le comité de concertation autorisait l’organisation de cérémonies de funérailles en présence de maximum 50 personnes (au lieu de 15 auparavant). Une bonne nouvelle a priori pour les familles. Mais cette règle reste assortie d’une autre condition : une seule personne autorisée par 10 m2.

Pour le secteur funéraire, cela semble impossible à appliquer.

Dans les funérariums, crématoriums, voire dans les églises, cette règle de 10 m2 par personne, semble difficile, voire impossible à mettre en pratique. En accueillant 50 personnes pour des funérailles, avec la contrainte d’une personne pour 10 m2, cela supposerait que les acteurs du secteur funéraire disposent de salles de 500 m2, soit l’équivalent à peu près de deux terrains de tennis… Le secteur funéraire demande donc que cette règle de 10 m2 soit adaptée.

Les entrepreneurs de pompes funèbres ont par ailleurs une autre revendication : que la profession soit désormais reconnue comme groupe à risque et bénéficie donc d’un accès prioritaire à la vaccination.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK