Au menu, des choux de Bruxelles ! Oui, mais façon Carlo !

J'entends déjà vos petits pigeons dire : Berk ! Mais une fois de plus, Carlo a plus d'un tour dans sa cuisine pour faire apprécier ce légume bien de chez nous par des cuisiniers en herbe de huit à treize ans. Voici son secret !

Nos petits cuistots du jour ont des goûts culinaires assez tranchés :

Giulia, 10 ans : ''J'adore manger la viande rouge, je déteste les épinards."

Martin, 13 ans : ''J 'adore les pâtes au saumon , je déteste les poireaux."

Jean , 9 ans : "Je n'aime pas les épinards et les choux mais j'aime bien le thon mayonnaise."

Maxime, 8 ans : "J'aime les asperges sauce au beurre avec des œufs, je déteste les choux de Bruxelles." Désolée Maxime car ce sera notre aliment du jour ...

Berk ...

Carlo tente dès le départ de les faire goûter un chou simplement bouilli et refroidi dans des glaçons afin qu'ils restent bien verts et croquants. Mais, là ,ce sont quatre grimaces en guise de réponse et Maxime enchaîne : "Berk, ils ne sont pas mauvais. J'ai avalé , j'ai avalé !". Et pourtant selon notre chef coq c'est un super aliment : "ll y a plein de vitamines C et d'autres nutriments comme des sels minéraux, des fibres ... On devrait en manger beaucoup plus !"

Stoemp aux choux

Et pour faire avaler ces fameux légumes à nos petits cuisinierS, Carlo commence par une recette de stoemp : On pèle et cuit des pommes de terre à l'eau, tout comme les choux et ensuite, on les fait revenir dans une casserole avec du beurre et de la crème fraîche. C'est cela son secret : "adoucir avec des produits un peu plus gras, l'amertume du choux". Les enfants sont impatients de goûter, ils ont faim et c'est gagné, ils aiment. Un peu moins Giulia.

Choux et lardons

Dans sa deuxième recette, Carlo a décidé d'associer le chou aux lardons que l'on faire revenir dans du beurre. Et pour accompagner le tout, le chef coq propose une boulette de veau avec un petit morceau de mortadelle caché au milieu, une sorte de boulette surprise qui sera cuite au four. Les odeurs se répandent dans la cuisine, le ventre des enfants crie famine. Il est grand temps de déguster ...

Défi réussi ?

Alors, vous aimez les enfants ces choux de Bruxelles que vous détestiez ? "Ouiii", c'est un cri qui vient droit du cœur et aussi du ventre … Défi réussi ! Et qu'ont retenu nos petits chefs coqs de cette leçon de cuisine ? Maxime : "Au départ , on a coupé et on a mangé les choux de Bruxelles c'était pas bon, puis, on a cuisiné, coupé, mélangé, ajouté et c'est devenu délicieux !". Giuila résume le tout : "On doit juste ajouter du sel et du poivre". Jean aime tout simplement et Martin, très philosophe se rend compte que "Un aliment que l'on n'aime pas peut devenir très bon au final. Il suffit de le cuisiner !". Avis aux parents, demain, au menu : des choux de Bruxelles pour tout le monde !

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK