Soyez vigilants quand vous achetez une voiture d'occasion !

Acheter une voiture d'occasion à un revendeur que l'on ne connait pas et qui, de surcroît, vend aux particuliers avec ou sans garantie, est périlleux et, parfois même, dangereux. Si, en plus, la boîte automatique de cette voiture montre des défaillances inquiétantes quelques jours seulement après l'achat, c'est la déception totale ! C'est la mésaventure qu'a vécue Séverine. Nous avons mené l'enquête dans les eaux parfois troubles de la vente de voitures d'occasion.

En juillet dernier, Séverine cherche sur internet une voiture d'occasion. Elle tombe sur la page d'un revendeur appelé Autoprix situé à Anderlues. Curieusement, il vend ses occasions aux particuliers avec ou sans garantie. Séverine fait le choix de cette SSangyong diesel, 100.000 kilomètres, boîte automatique, pour un montant de 8850 euros. Peu de temps après, Séverine part en vacances et, tout de suite, ce sont les problèmes.

Elle va donc voir un concessionnaire SSangyong pour demander un devis de réparation de la boîte automatique. En tout et pour tout, elle en a pour plus de 4500 euros.

Nous nous sommes rendus chez Gino à Houdeng Gougnies. Pas d'enseigne extérieure mais à l'intérieur un fouillis extraordinaire. Une mère n'y retrouverait pas ses jeunes. Gino gardera la voiture quatre mois pour réparer la boîte automatique, mais pourquoi si longtemps ? Après 4 mois et l'intervention d'un avocat, Gino remonte la boîte automatique tout en précisant au revendeur Autoprix que tout ne sera pas parfait.

Autoprix payera la facture de 4200 euros mais refusera le bloc hydraulique et rendra la voiture à Séverine en lui disant que tout est en ordre. Cette dernière s'engage par écrit à renoncer à toute procédure et récupère son argent. Apparemment, tout est rentré dans l'ordre.

Mais nous trouvons une nouvelle annonce de la même SSangyong sur un autre site, un peu moins chère. Nous sommes donc allés voir en caméra cachée chez Autoprix à Anderlues si elle était toujours à vendre. L'un des deux propriétaires nous explique que la voiture est prévue pour la vente à un marchand pour l'exportation. Cela signifie vente sans garantie et vraisemblablement un nouveau pigeon à l'horizon.

L'histoire de Séverine se termine relativement bien mais elle soulève également deux problèmes en matière de garantie légale : la méconnaissance de la réglementation ainsi que du contenu même de la notion de garantie. La garantie légale est une loi du 1er septembre 2004 sur la garantie des biens de consommation. Les consommateurs et les vendeurs l'oublient souvent. Le délai est de deux ans pour les biens neufs et d'un an pour les produits d'occasion. 

Couverture de la garantie légale

La garantie ne couvre pas tous les problèmes. Elle ne couvre pas l'assurance omnium. Le vendeur s'engage à ce que le véhicule soit conforme à ce qui a été annoncé et convenu. Nous avons acheté une voiture d'occasion dont certaines pièces devaient être remplacées à plus ou moins long terme. Ce n'est pas signe de mauvaise qualité mais d'usure normale. La garantie légale ne couvre pas cela, ni les pannes dues à l'absence d'entretien. 

Le délai est d'un an qui se décompose en deux périodes de six mois. Si vous constatez un défaut dans les premiers six mois, c'est tout bon pour vous. Par contre, après les six mois, l'acheteur doit prouver le défaut. Si le contrat de vente fait le détail de l'état du véhicule, il n'y a pas de garantie légale pour les défauts dont le client a eu connaissance également (puisque cela est bien mentionné sur le document).

Nous ne pouvons pas renoncer à cette garantie pour autant. Un vendeur ne peut pas vous faire signer un document d'abandon moyennant une réduction de quelques euros sur le prix de la voiture. Les droits accordés par la loi ne peuvent pas être payants, diminués ou supprimés. 

Si la voiture doit être réparée, il existe différentes règles. Les interventions sous garantie doivent être exécutées dans l'atelier du vendeur ou dans un atelier agréé par celui-ci. Le consommateur ne peut pas effectuer la réparation dans un autre atelier sauf si le vendeur est d'accord (preuve par écrit). 

Informations utiles : www.vuesurvotregarantieauto.be et www.economie.fgov.be.

Si vous avez un problème, la Federauto essaye d'arriver à un accord. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK