Les aventures de l'Emmerdeur: à la recherche du sac vert

Les aventures de l'Emmerdeur : à la recherche du sac vert !
Les aventures de l'Emmerdeur : à la recherche du sac vert ! - © Tous droits réservés

Ce matin, l'Emmerdeur s'est transformé en Marc l'Explorateur. Il tente de se frayer un chemin dans la jungle de son jardin (ben oui, quand on le laisse sans entretien trop longtemps, c'est ce qui arrive). Marc l'Explorateur a fini par vaincre l'enfer vert en taillant à travers tout. Mais il se retrouve avec un souci: où mettre ses déchets de jardin? Ben... Dans un sac vert, évidemment! Sauf que la recherche de ces sacs est un vrai parcours du combattant.

Premier arrêt: une grande surface où l'on trouve des cars et des fours

Et, miracle, du premier coup, Marc l'Explorateur trouve son sac vert. Il est biodégradable et porte fièrement la marque du magasin. Mais il y a un petit mot juste au-dessus. Un petit mot qui dit:

"Désormais, les sacs verts en plastique pour la collecte des déchets de jardin sont interdits à la vente. Ils sont remplacés par des sacs biodégradables disponibles dès maintenant uniquement dans les recyparks."

D'où la question à une dame du magasin: ces sacs Carrefour, je peux les utiliser ou pas?

- Ce sont des sacs écologiques. Ils font trente litres, ils remplacent les autres.
- Et ça, c'est accepté par Bruxelles-Propreté?
- Oui.

Sur ce coup là, pas convaincu

Direction un autre magasin de la chaîne, situé 400 mètres plus loin. Et là, autre son de cloche:

- C'est pas les bons...
- Donc, je ne peux pas les acheter alors?
- Non. On va peut-être les enlever.
- Si je prends ces sacs et que je les dépose en rue, Bruxelles-Propreté ne va pas les prendre?
- Je ne pense pas...

Changement d'enseigne

Ami lion, rugis-moi dans l'oreille, c'est quoi cette histoire de sacs verts qui sont introuvables en grandes surfaces? Réponse d'un vendeur:

- Apparemment, d'après ce que j'ai compris, ils ont arrêté la production de sacs verts parce qu'ils vont changer la formule en les rendant biodégradables. En attendant, on va les réobtenir de Bruxelles-Propreté seulement à partir du mois de septembre.
- C'est gentil, mais c'est maintenant qu'on en a le plus besoin.
- Oui, ça c'est eux qui ont vraiment très mal géré. Vous n'en trouverez plus nulle part...

Une seule solution, donc

En route vers la déchetterie-Recypark la plus proche! (enfin, la plus proche, tout est relatif). Marc l'Explorateur se voit déjà se lancer dans le marché noir des sacs verts. Ah non, ça n'ira pas. Dès son arrivée, on lui annonce que c'est deux rouleaux de 15 sacs maximum par personne et par jour. Et à la caisse, nouvelle surprise, le cash n'est pas accepté, payement uniquement par carte. Pour 2,50 euros, c'est pratique.

Pour avoir le fin mot de l'histoire...

Nous avons rendez-vous avec Etienne Cornesse, le porte-parole de Bruxelles-Propreté :

- Ces sacs classiquement en plastique ne sont plus autorisés en région bruxelloise depuis le 1° janvier 2018. Ils ont été remplacés par des sacs biodégradables. Ces sacs devaient être fabriqués sous la coupole d'une centrale d'achat. Mais la constitution de cette centrale d'achat a pris du retard.
- Donc, on a interdit un type de sac avant que son remplaçant soit disponible, ça fait un peu désordre, non?
- Ça c'est une décision qui ne nous appartient pas.
- Qui appartient à qui, alors?
- Qui appartient à la Région.
- Mais, la Région, c'est vous...

- Non, c'est le gouvernement qui a pris cette décision. Nous sommes une administration...

Etienne se veut rassurant: d'ici fin mai ou mi juin, les sacs verts devraient réapparaître en grandes surfaces. En plus, bonne nouvelle: vos anciens sacs verts non-biodégradables sont encore utilisables. Bruxelles-Propreté annonce une tolérance, le temps d'épuiser vos stocks.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK