Les aventures d'un (presque) Flamand chez les Wallons : "Ah, je ne comprends pas"

Après avoir essayé de se faire comprendre en français à la côte, Marc Oschinsky a joué au touriste flamand unilingue en Wallonie. Avec un succès, disons, mitigé…

Première étape : Namur, de hoofdstad van Wallonië, euh, la capitale de la Wallonie. Quand notre faux Flamand demande le chemin naar het station, la réponse ne tarde pas : "Aah, je ne comprends pas". Quand il demande où il peut trouver un marchand de journaux, on lui répond très gentiment… en anglais ! Et, parfois, les passants à qui il demande son chemin en néerlandais ne se rendent pas tout de suite compte qu’il leur parle.

Bref, à Namur, si vous ne parlez pas français, vous pourrez être aidé en anglais (ou en wallon, on ne sait pas, on n’a pas essayé).

2° Etape : De Rots in Ardenne

… Pardon, La Roche en Ardenne. Ici, quand on demande son chemin, on a une chance sur deux de tomber sur des Flamands ou des Hollandais, ce qui simplifie les choses. Mais même les habitants font l’effort de mettre quelques mots de néerlandais dans leurs explications. Quant à la dame qui accueille notre faux flamand à l’office du tourisme, son néerlandais est tout à fait correct, proficiat et bravo Madame !

Pour le reste, on rappelle qu’il vaut toujours mieux apprendre quelques mots de la langue de la région ou du pays où on part en vacances.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK