Comment obtenir le meilleur prix pour votre voiture d'occasion ?

Immersion en caméra-cachée dans les eaux troubles de l'occasion. On n'est pas des pigeons a tenté de revendre une voiture via cinq filières distinctes : un concessionnaire de la marque, une petite annonce en ligne, un acheteur professionnel, un exportateur ou encore une agence automobilière. Entre le moins et le plus offrant, la différence de prix est énorme.

À bord d'une Audi A3 d'occasion "À vendre", notre équipe se rend pour commencer chez un concessionnaire de la marque. L'homme qui la reçoit prévient d'entrée de jeu : "C'est un prix marchand que je vais vous donner, inférieur au prix du marché de revente de particulier à particulier". Après expertise de la voiture, le garagiste en offre 9000 euros. Sur le site de revente d'occasions de la marque, elle serait revendue à peu près 3000 euros plus chère. Par ailleurs, l'offre est conditionnée au rachat d'un véhicule auprès de la marque.

"Votre voiture m'intéresse"

La deuxième piste exploitée démarre avec l'une de ces petites cartes que l'on retrouve glissées sur nos pare-brises. Après un bref coup d’œil, l'acheteur qui s'est déplacé jusque notre voiture, nous donne son prix : 8500 euros. Après négociations, sa dernière offre atteindra 9000 euros.

Nous nous rendons ensuite à Bruxelles, en bordure du canal, dans un quartier réputé pour ses exportations. De là, partent chaque jour des camions entiers de voitures à destination de l'Afrique. Les amateurs approchés nous ferons une offre peu encourageante : 7000 euros.

Agence automobilière ?

La quatrième solution que nous testons est plutôt originale. Il s'agit d'une agence automobilière. Cet intermédiaire se charge de la vente de votre voiture. Pour ce service, il empoche une commission. L'homme qui nous reçoit nous explique : "Du prix qu'on affiche, à la grosse louche, retirez 1000 euros ! Ça, c'est ce que vous aurez net en poche. Tout déduit : passage au contrôle, frais de dossier, commission de l'agence et garantie mécanique".

Il offre, en effet, au futur acheteur de votre voiture, une garantie de trois mois sur la mécanique. Cette agence automobilière nous promet au minimum 10 000 euros nets, en poche, pour notre voiture. Ça devient intéressant, mais la vente n'est pas garantie. Si l'agence automobilière ne la vend pas, le propriétaire perd 49 euros de frais de dossier.

De particulier à particulier

Pour terminer, nous tentons la vente par petite annonce sur internet. En une semaine, les offres des internautes intéressés ont grimpé de 2000 euros à... 11 000 euros, l'offre la plus intéressante parmi toutes celles reçues, parmi toutes les filières exploitées. Entre la solution la plus intéressante et la moins bonne, la différence est de 4000 euros. Pour la vente d'une voiture donc, le jeu de la comparaison, en vaut vraiment la chandelle.

Quelques formalités de vente et d’après-vente :

  1. Une facture, même particulier à particulier. Celle-ci  reprend vos coordonnées, celles de l’acheteur, celles du véhicule (marque, modèle complet, date de première mise en circulation, numéro de châssis complet, kilométrage actuel et couleur extérieure), prix de vente, mode de paiement, date et signatures.
  2. Attestation TVA pour la revente à un professionnel belge, par le biais duquel vous attestez que vous avez bien payé la TVA à l’achat de la voiture revendue
  3. Plaques d’immatriculation.

Moyen de paiement sûr

Un mot d’ordre : la sécurité ! Surtout quand on ne passe pas par un professionnel. Utiliser de l'argent liquide est déconseillé, surtout parce que la banque doit vérifier ce mode de paiement. On ne peut pas retirer plus de 3000 euros à la fois. Le virement, devant le chèque, est le moyen le plus sûr. Il ne faut jamais laisser votre voiture partir sans avoir une confirmation de votre banque que l'argent est bien arrivé sur votre compte.

Derniers conseils ?

Au moment de la vente, n'oubliez pas de joindre à la voiture : carte grise, certificat de conformité, carnet d'entretien, dernier rapport de contrôle technique, manuel d'utilisation, toutes les clefs, boulon antivol pour les jantes, cric et roue de secours. Si on vend notre voiture à un particulier, il faut également passer le contrôle technique. Si tout est parfait, on reçoit un Carpass et un diagnostic complet.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK