Quand la musique permet de soigner le cerveau des grands prématurés

La médecine d’aujourd’hui permet à un grand nombre de prématurés de survivre. Mais pour la moitié, un risque persiste : les troubles d’origine "neurodéveloppementale". Autrement dit, développer des problèmes d’apprentissage, de concentration ou de gestion des émotions, à cause d’un cerveau pas suffisamment mature.

La donne pourrait néanmoins bientôt changer, grâce à une prouesse venue de Suisse. L’Université de Genève (UNIGE) et les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) ont composé trois morceaux de musique, qui permettraient aux prématurés un développement cérébral quasi similaire à celui des enfants nés à terme.

Trois pistes sonores conçues pour accompagner l’éveil, les interactions et l’endormissement de l'enfant né prématurément.

Quant au style musical, jugez plutôt...

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK