Immobilier: parkings, le placement sûr

Si vous disposez d'un petit bas de laine, peut-être, envisagez-vous d’investir dans l'immobilier. Mais sur quel type de bien miser ? Un appartement ? Un studio ? Un kot ? Et pourquoi pas un emplacement de parking ? De plus en plus d'investisseurs optent pour ce type de bien ? Alors est-ce rentable ?

Aussi rentable qu'un immeuble de rapport

Moins prestigieux qu'un appart sur une avenue à la mode, l'achat d'un parking peut s'avérer être une bonne affaire. Luc Lambinon en sait quelque chose. Il possède, à Liège, 36 boxes de garage.

Pour lui, les affaires ne marchent plutôt pas mal. Il loue ses boxes entre 45 et 60 euros par mois, selon la superficie. Étant donné que ces boxes valent entre 15 000 et 20 000 euros l'unité, son placement est assez rentable. " Je préfère investir dans les boxes que dans les appartements", nous dit-il, " C'est beaucoup moins d'ennuis, moins d'entretiens, moins de frais, moins de soucis aussi. Avec un box, pas de locataire qui vous appelle à tout moment pour un robinet qui coule ou une ampoule cassée. Et puis, si vous tombez sur un mauvais payeur, il est beaucoup plus facile de rompre le bail. En un mois, c'est réglé."

Raphaël Piron confirme la tendance. "De plus en plus d'investisseurs se tournent vers de type de bien", nous explique cet agent immobilier. "A Liège, on estime que le rendement d'un emplacement de parking oscille entre 3 et 8%, ce qui équivaut au rendement d'un immeuble de rapport. Mais la différence, ajoute-t-il, c'est que le box de garage sera amorti en seulement 10 ou 15 ans."

A Bruxelles, même constat. Au sous-sol d'un gros immeuble à appartements de Woluwe-Saint-Lambert, nous avons rencontré un autre agent immobilier, Bernard Piraux. Ici, l'un de ses clients possèdent 7 emplacements. Il les a achetés 15 000 euros l'unité et certains se sont loués à 90 euros par mois. " Il est certain que c'est un placement que nous recommandons à nos clients", dit-il, l'offre de parking à Bruxelles est très rare et cela ne va pas s'arranger au vu des politiques urbanistiques de la ville. Dans la capitale, le rendement des emplacements de parking est aussi comparable à ceux des appartements, ici de l'ordre de 4%".

Attention aux frais cachés

Si les rendements peuvent être équivalents voire supérieurs aux rendements des immeubles de rapport, il faut toutefois se méfier des gains trop importants. Comme le rappelle Sylvain Bavier , notaire à La Louvière, louer des emplacements de parking est une activité commerciale et suppose donc d'être assujetti à la TVA. Celle-ci sera due si les gains dépassent les 25 mille euros par an.

Et ce n'est pas tout. L'agent immobilier bruxellois, Bernard Piraux, attire l'attention sur certains frais cachés. " Dans beaucoup d'immeubles, explique-t-il, il y a des charges communes à payer, comme l'éclairage ou le nettoyage des sols. Parfois, cela peut représenter des coûts importants. L'un de mes clients louait son emplacement. 110 euros par mois, mais il y avait 55 euros de charges !"

Malgré ces quelques écueils, certains spécialistes estiment que les emplacements de parking sont parmi les investissements les plus stables.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK