Est-il plus intéressant d'acheter sa voiture au salon de l'auto ou au garage?

Est-ce plus intéressant pour le consommateur d’acheter au salon de l'auto ou dans un garage ?

Il faut rester vigilant, car les conditions ne sont pas les mêmes sur un salon que dans un garage. L’avantage sera, pour le salon, que vous pourrez visiter différents stands, avoir l’occasion de voir les voitures. Ce qui n’est pas toujours le cas quand on va dans un garage bien précis.

Quels sont les droits de l’acheteur ?

Si l’on n’achète pas dans l’établissement du vendeur, on a 14 jours pour se rétracter. Le salon est en effet le meilleur endroit pour choisir, mais on vous recommande chaleureusement de retourner chez votre concessionnaire par la suite. Ne serait-ce que pour négocier au mieux la reprise de votre ancien véhicule. Votre garagiste, saura en outre vous recommander un véhicule réellement adapté à vos besoins.

Quelle garantie lors de l’achat d’une voiture d’occasion ?

Pour un véhicule d’occasion le garagiste devra remplir un bon de commande où la garantie apparait. Il s’agit d’un bon de commande type qui détaille : l’état du véhicule, et la garantie légale d’un an. Sur les biens d’occasions cette dernière peut aller jusqu’à deux ans. C’est ce qui sera appliqué si aucun délai n’est spécifié sur ce document. La seule exception étant quand vous achetez une voiture d’occasion à un particulier. Dans ce cas précis, aucune garantie n’intervient.

Quelle garantie lors de l’achat d’une voiture neuve ?

Comme il s’agit d’un bien de consommation la garantie, quel que soit l’endroit où l’on commande la voiture neuve (Internet, concessionnaire, salon de l’auto, etc.) sous réserve que ce soit bien un professionnel, sera de deux ans.

Qu’est ce qui n’est pas compris dans une garantie classique ?

Ne seront pas prises en compte les pièces dites d’usure, telle que : pneus, plaquettes de freins, etc. Pendant les 6 premiers mois tout ce qui empêche le véhicule de fonctionner normalement est couvert ! Après les 6 premiers mois, la "preuve est renversée" c’est-à-dire que l’acheteur devra prouver que le problème était existant à la livraison. C’est souvent plus délicat. Il existe d’ailleurs une commission de conciliation à cette fin.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK