Yolande perd une dent en mangeant des cacahuètes au chocolat, en cause un caillou?

Yolande grignotait des cacahuètes enrobées de chocolat devant sa télévision quand arriva l’inattendu. " J’en ai mis deux en bouche et comme j'avais déjà des restes, je n'attends pas pour en remettre deux, des deux autres, j’ai croqué, en voulant croquer les deux il n'y en a qu'un qui s'est croqué. Je m'en suis bien rendue compte. Donc j'ai insisté pour croquer l'autre et là, j'ai quand même senti qu'il y avait quelque chose de bizarre et que bon ... Donc, j'ai tout mis dans un essuie et là, j'ai trouvé une petite pierre de la grandeur et de la couleur des M&M's."

Une pierre en forme de cacahuète

Cet intrus ressemble en effet à une petite pierre, mais à y regarder de plus près, nous remarquons différentes couches blanches, comme une accumulation de sucre qui constitue la dragée que l'on retrouve autour de M&M's. Après l’incident, Yolande s’est rendue chez son dentiste pour faire constater la perte de sa dent. " Le dentiste a fait des radios de la dent qui était très belle avant et de la dent qui n'existe plus à part des petits morceaux dans la gencive, donc voilà, elle a fait un rapport que la dent avait éclaté." Les dégâts sont évalués à 1 800 euros. Le fabricant de ces célèbres friandises est venu récupérer l’intrus pour l’analyser. Il nous livre ses résultats : "... il s'agissait d'un agglomérat de sucre durci qui s'est formé lors du processus de fabrication ..." Le fabricant a promis à Yolande le remboursement de ses frais dentaires. Elle est satisfaite de ce geste mais elle devra subir quand-même neuf mois d’inconfort, pendant la réparation de sa dent. " Vous achèterez encore des M&M’s? " lui demandons-nous alors. " Ben, bien sûr! ". On lui souhaite car elle a reçu également du fabricant un autre dédommagement : cinq bons d’achat de vingt-cinq euros. Yolande a de quoi se procurer quelques dizaines de paquets de cacahuètes enrobées de chocolat, espérons-le sans morceaux de sucre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK