Plus de 7 minutes pour accéder à son PC banking: trop, c'est trop

Plus de 7 minutes pour accéder à son PC banking : trop, c'est trop
Plus de 7 minutes pour accéder à son PC banking : trop, c'est trop - © Tous droits réservés

Internet, c'est un outil merveilleux, mais il faut bien le dire, parfois, ça rame! Et quand ça rame trop souvent, on peut perdre patience. C'est le cas de Gérard. Plus de sept minutes pour accéder à son PC banking, c'en est trop. Gérard en a marre et il a pris la plume pour écrire son ras-le-bol dans un courrier qu'il a envoyé tous azimuts : à la patronne de Proximus, et à plusieurs responsables de l'entreprise, à deux ministres, et ... à nous. Nous avons donc décidé de raconter son histoire

Si Gérard passe du temps devant son ordinateur, ce n'est pas par plaisir. C'est que sa connexion internet est lente, vraiment très lente. A tel point que Gérard a sorti son chronomètre. Résultat : jusqu'à sept minutes, rien que pour accéder à son PC banking, et jusqu'à dix minutes pour effectuer un virement. Trop c'est trop...  Et cela devient même problématique dans certains cas. Impossible par exemple, de réserver des places de spectacle en ligne - le délai est à chaque fois dépassé. Cela fait des années que Gérard se plaint auprès de Proximus.

La ligne est "pourrie"

A plusieurs reprises, il a reçu la visite d'un technicien et il dispose aujourd'hui du matériel dernier cri. Mais rien n'y fait. L'explication est toujours la même : "C'est la ligne qui est pourrie". En fait, le problème, explique Proximus, c'est l'atténuation du signal. Plus la distance est longue entre l'armoire de rue et le client, plus le signal est atténué. Et dans le cas de Gérard, cette distance est de 3,600 kilomètres. C'est un peu limite, reconnaît-on chez Proximus.

Ce qui ne fait pas les affaires de Gérard. "Je suis quand même un peu contrarié", explique-t-il, "parce que les autres clients bénéficient d'un service performant, moi je n'ai pas un service performant, mais je paye la même chose que les autres clients ".  

Une nouvelle armoire de rue

Le problème de Gérard pourrait toutefois trouver enfin une solution. Une solution qui passerait par le raccordement de la maison de Gérard à une autre cabine de rue, installée récemment à 500 mètres de sa maison, cette fois. La connexion de Gérard devrait s'en voir considérablement améliorée : Proximus annonce une vitesse dix fois supérieure à celle qu'il connaît actuellement. Les travaux nécessaires au raccordement de Gérard, et d'une trentaine de ses voisins à cette nouvelle borne sont annoncés d'ici la fin de l'année. 

Le problème devrait donc être résolu dans les mois qui viennent. Est-ce le hasard qui fait bien les choses ou l'obstination de Gérard qui a fini par payer?! La question reste posée. Une chose est sûre : Gérard attend avec impatience le début des travaux!

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir