Consommation d'eau: un délit de (petite) fuite qui peut vous coûter cher

C'est l'histoire d'une dame âgée qui habite seule dans une grande maison à Berchem, en région bruxelloise. Elle ne consomme pas beaucoup d'eau: 60 m3 en 2011, 81 m3 en 2014... Et soudain, coup de massue : en 2015, 813 m3 ! Plus de 6000 euros à payer.

Piscines olympiques

813 m3, ça représente déjà quelques piscines olympiques. Ca fait dans les 2000 litres par jour, plus d'un litre par minute. Bref, une fuite qui, en théorie, ne passe pas inaperçue. Question à Françoise, la fille de la dame : "Cette eau, elle est passée où ?" "Ca c'est la bonne question, à laquelle je n'ai pas de réponse", répond-t-elle. 

Les caves sont sèches, les murs aussi.

Tuyau percé ?

Françoise se rappelle bien qu'il y a quelques années, un tuyau avait percé dans un mur: "L'eau coulait sur le sol. Donc la fuite a été détectée immédiatement et la facture n'a quasiment pas évolué d'une année sur l'autre".

WC qui fuit ?

Le jour où l'employé de Vivaqua, la société qui gère la distribution de l'eau à Bruxelles, est venu relever le compteur, au mois de mai, Françoise était là: "Ce monsieur m'appelle et me dit : 'Madame, votre mère a une super consommation d'eau'. Et il ne m'en dit pas plus. Donc, moi je suppose qu'il va y avoir peut-être quelques mètres cubes en plus que sur ses factures habituelles parce qu'il y a une fuite goutte à goutte dans les toilettes du premier étage..."

Le contrôleur inspecte ce WC qui fuit. Ferme l'arrivée d'eau de cette salle de bain. Et malgré ça, le compteur continue à tourner fou...

Compteur fou ?

Ce jour là, ne se doutant pas de l'ampleur du problème, Françoise a du partir avant la fin de l'inspection : "Il m'a parlé d'une consommation importante, il ne m'a pas dit qu'il y avait 813 m3. Là, j'aurais peut-être dit 'Attendez, je vais annuler mon rendez-vous suivant et on va faire tout le tour de la maison ensemble'. "

Françoise a fait vérifier le compteur. Il fonctionne normalement. Depuis, la consommation est revenue à un niveau normal. Mais elle reste avec une addition pour le moins salée.

Avant et après le compteur

Nous allons donc chez Vivaqua. Où l'on se dit désolés. Mais où l'on ajoute que, puisque le compteur n'est pas en cause, c'est que l'eau a bien été consommée. Que le problème est donc dans l'installation de la maison.

Or, il faut savoir que les installations intérieures sont de la responsabilité du propriétaire ou de l'habitant. L'intercommunale n'intervient pas à ce niveau là. Ce qui se passe avant le compteur, c'est du ressort de Vivaqua. Ce qui se passe après, c'est le domaine de l'habitant.

Les contrôleurs peuvent les aider à repérer la fuite, mais c'est tout ce qu'ils peuvent faire.

Petit geste de Vivaqua

D'après Marie-Eve Deltenre, la porte-parole de Vivaqua, il semble que l'eau soit passée dans les égouts. "Le coupable, c'est le boiler. Puisque, à l'heure actuelle, il semble que la consommation soit redevenue normale et que nous avons reçu un mail disant que le plombier avait réparé le chauffe-eau, on suppose que le problème venait du chauffe-eau. L'eau passait directement du chauffe-eau dans le sterput et de là dans les égouts".

Vivaqua fera un geste: "Si elle envoie la facture qui prouve qu'elle a réparé le chauffe-eau, on va lui appliquer le tarif linéaire et diviser la facture par deux. C'est le tarif qui est appliqué aux industries et aux grosses entreprises qui consomment beaucoup d'eau".

En outre, le fonds social pour l'eau, géré par les CPAS, peut prendre en charge une partie de la facture. Et Françoise peut demander un plan d'échelonnement pour payer la facture sur un an.

Un conseil en or

En attendant, avec un relevé par an, si vous avez une fuite, vous ne l'apprenez que 12 mois plus tard. Alors, Marie-Eve vous propose un bon conseil pour vérifier votre consommation : "Pour vous assurer qu'il n'y a pas de fuite chez vous, vérifiez le compteur avant d'aller vous coucher. Et comme, pendant la nuit, on n'utilise pas d'eau, il suffit de vérifier le compteur le matin. S'il n'a pas bougé, pas de problème. S'il a bougé, c'est qu'il y a une fuite quelque part."

Compteur intelligent

La solution, ce serait peut-être le compteur intelligent, qui avertit immédiatement le consommateur en cas de problème. Mais il n'en est encore actuellement qu'à sa phase test, notamment à Anvers. Et, le jour où on généralisera son application, ce sera en partie à l'utilisateur à le financer.

Quelques infos sur le fonds social pour l'eau

Et une idée du surcroît de consommation généré par une fuite

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK