Arnaque en ligne : il consulte un avocat au prix de 600 euros

Arnaque en ligne : il consulte un avocat au prix de 600 euros
Arnaque en ligne : il consulte un avocat au prix de 600 euros - © Tous droits réservés

Un site internet d'avocats en ligne propose des consultations à distance à un prix astronomique. Un téléspectateur l'a appris à ses dépens. Il a été victime de ce qui ressemble à une escroquerie en demandant le conseil d'un avocat sur ce site. Un conseil qui lui a coûté près de 600 euros. Le site est aujourd'hui fermé.

Pour Michaël Alexandre, tout a commencé par un crédit pour une voiture. La société qui lui avait prêté l'argent lui réclamait la totalité du prêt, c'est-à-dire 18 000 euros. Michaël a alors cherché une solution qu'il ne pouvait trouver qu'auprès d'un avocat. Il s'est donc rendu sur internet et est, très vite, tombé sur un "faux" site lui proposant des consultations. A première vue, le site semble sérieux : la prise en charge par des avocats dans toute la Belgique avec de vraies consultations juridiques, le détail du prix des consultations, un numéro de téléphone et une adresse e-mail, une société inscrite au registre de commerce... Et pourtant, Michaël est tombé dans un piège ! Dans la panique, il a cru aux mensonges et a payé 598 euros pour une consultation.

La consultation, qui consiste en un courriel envoyé à Michaël, est écrite en différentes polices et donne quelques conseils qui ont sans doute été copiés-collés.

Patrick Henry, président de l'ordre des barreaux francophones et germanophones de Belgique, estime que le prix est trop élevé pour les faibles conseils qu'ils ont donnés. De plus, ils ne répondent pas à la question posée et celle qu'ils apportent est fausse !

Pas de réponse

Nous avons tenté de contacter le site par courriel. La demande a été lue mais nous n'avons jamais reçu de réponse. Par téléphone, nous avons dû essayer avec plusieurs téléphones différents pour arriver à les joindre. Malheureusement, ils ne veulent pas qu'on entre en contact avec un responsable de la société. A la suite de cette conversation, nous avons, à nouveaux, envoyé des courriels. Nous sommes toujours sans réponse...

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, l'Ordre des avocats ne condamne pas le fait que des comfrères donnent des conseils via internet. C'est tout à fait permis ! D'ailleurs, les barreaux de Liège, Eupen, Namur et Mons le font et des cabinets d'avocats aussi. Le tout, c'est que ce soit fait dans les règles de l'Art.

Pour l'Ordre des avocats, il fallait mettre fin à ce site. Ce qui a été fait. Aujourd'hui, le site n'existe plus ! Malheureusement, d'autres sites qui nous arnaquent existent encore sur internet... Faites attention !

Pour ne pas tomber dans le piège, vérifier les mentions légales, vérifier les conditions générales de vente et privilégier les sites officiels comme avocats.be !

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK