Arnaque à la location sur Immoweb : Éléonore a perdu 1260€

C'est la période de rushs pour trouver un kot ou un studio. Les annonces fleurissent sur le web, les arnaques aussi ...
L'une de nos téléspectatrices, Éléonore, est tombée dans le panneau. Elle a été arnaquée de 1 260€. Une escroquerie bien ficelée qu'elle raconte à Françoise Walravens.

Éléonore est à la recherche d'une logement de moins de 500€ par mois sans les charges. Sur le site internet Immoweb, elle est séduite par un appartement à Braine-l'Alleud de 420€ par mois de 81m2. Un prix plausible vu que les logements y sont moins chers qu'à Bruxelles où elle vit. Très vite, la propriétaire se manifeste. Je suis recontactée par une certaine Sara, qui m'explique que cet appartement appartient à sa mère finnoise qui ne parle pas anglais. Elle a acheté cet appartement pour elle afin qu'elle étudie en Belgique. Sara est à l'étranger en ce moment et demande de passer sur le site Airbnb par "facilité."

Avant de se décider, Éléonore va même voir le bien sur place et même s'il n'y a pas d'affiche de location, les photos semblent conformes à la réalité, du moins de l'extérieur. Comme il y a plusieurs personnes intéressées selon Sara, Éléonore décide de verser  le montant demandé de 1260 euros soit un mois de loyer, plus deux mois de garantie sur un compte Airbnb. Elle ne s'inquiète pas car cet argent sera bloqué par Airbnb jusqu'à l'acceptation du bail après visite des lieux. Un compte portugais.

Mais très vite les affaires se corsent. On lui réclame la même somme pour obtenir les clefs de l'appartement qui seraient bloquées à la douane. Encore 1 260€ à verser sur un compte grec cette fois. C'est alors qu'Éléonore commence a sentir le roussi et dit : '' non je n'ai rien à voir la dedans ... ". La propriétaire dont elle n'avait plus de nouvelles revient à la charge en lui proposant de payer la moitié chacune car elle n'arrive pas à rassembler la somme totale. On lui demande de payer 630€ et on lui promet d'être remboursée et " là, mon franc est tombé et je me suis dit, c'est une arnaque et je suis tombée dedans ".

Éléonore bloque tout de suite sa carte de crédit, contacte sa banque qui lui dit qu'aucun recourt n'est possible, et dépose enfin une plainte à la police qui aboutira au parquet ... Éléonore est dévastée car : " le temps que les choses suivent leur cours, le compte doit déjà être clôturé... ". Elle téléphone aussi chez Immoweb où l'annonce était publiée afin de savoir ce qu'ils peuvent faire : " On ne peut rien faire. On désactive les comptes mais on ne poursuit pas dans ces cas-là ... ".

Une arnaque qui laisse à Éléonore un gout amer : " je suis pigeonne, flouée, responsable et maintenant avertie! ".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK