Ambiance électrique : une nouvelle ligne qui coûte cher !

Le prix d’une nouvelle ligne électrique et d’un nouveau raccordement peut parfois réserver des surprises, Annick Herin l’a appris à ses dépens … Dans sa ferme de Lesterny (Nassogne), la famille Herin fait de l’élevage et, depuis quelques temps, a ouvert une boucherie à la ferme pour vendre directement du producteur au consommateur … Une infrastructure faite de chambres froides, de fours et de bien d’autres installations très énergivores. Sans compter l’aménagement, à l’étage au-dessus de la boucherie, d’un nouveau logement.

L’installation électrique initiale de la maison n’étant plus assez puissante pour répondre à ces nouveaux besoins en électricité, Annick avait pris contact avec le gestionnaire de réseau ORES pour demander l’installation d’une nouvelle ligne plus puissante. Des agents d’ORES étaient venus sur place pour étudier le projet et des travaux ont donc été entrepris pour construire cette nouvelle ligne …

Une surprise à deux factures

Pour Annick, la surprise est arrivée au moment de payer ce nouveau raccordement. Elle a tout d’abord reçu une facture concernant la "viabilisation du terrain", montant : 6 648,95€. Et elle a ensuite reçu une autre facture pour le nouveau raccordement en tant que tel, montant : 6 161,99 €.

Réaction d’Annick : " C’est énorme! Presque 13 000 € pour avoir l’électricité pour pouvoir travailler … C’est quand même trop élevé …" Alors, ce prix est-ce vraiment le prix à payer?

Nouvelle ligne et viabilisation

A la suite de cette demande de nouveau raccordement, chez Ores, on explique : " On a construit cette ligne et on a pris les coûts à nos frais, c'est-à-dire des coûts d’investissement pour ORES qui s’élèvent à plus de 25.000€ ".

Et l’arrivée de deux factures à la ferme de la famille Herin s’explique comme suit. Tout d’abord il y a les frais de raccordement divisés en trois postes : "accès au réseau", "branchement", "compteur". Les coûts liés à ces trois postes dépendent de la puissance demandée, plus elle est élevée, et dépasse la puissance standard, plus ça coûte cher … En l’occurrence, ici, plus de 6 000€.

Par ailleurs, Chez la famille Herin, cette nouvelle installation électrique va de pair avec une nouvelle adresse même si celle-ci est attenante au bâtiment existant … Et en pareil cas de morcellement, s’applique le règlement de viabilisation. Un montant établi selon un coefficient appliqué au nombre de mètres de voiries correspondant à la nouvelle construction … Un règlement qui peut paraître flou qu’on peut retrouver en détails sur le site d'Ores via ce lien.

Cette viabilisation est une sorte de mutualisation des investissements globaux consentis par le gestionnaire de réseau dans les travaux d’électrification, des investissements répercutés sur l’ensemble des utilisateurs du réseau dont on estime qu’une partie doit être assumée par le demandeur d’une nouvelle ligne.

Pour revenir aux moutons de la famille Herin, après vérification, les deux factures recouvraient bien ici, le prix "normal" à payer, soit près de 13 000€ au total. Obtenir les faveurs de la fée électricité peut parfois coûter cher. Mieux vaut être prévenu et bien s’informer sur les règles qui régissent un nouveau raccordement … Des règles, il est vrai, de prime abord assez compliquées …

Vous pouvez également retrouver plus d'informations concernant un nouveau raccordement, compteur de chantier et raccordement temporaire sur le site d'Ores également.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir