Masques buccaux: pas tous fiables, selon Test-Achats

A quel masque se fier ? C’est une question que l’on est en droit de se poser depuis que l’utilisation d’un masque est recommandée par les autorités pour se prémunir d’une contamination au Covid-19. Masques jetables, masques réutilisables, comment s’y retrouver ? Peut-on faire confiance ? Test-Achats a testé les masques disponibles sur le marché. Les performances varient tant en performance qu’en confort.

Pour juger de l’efficacité et de la qualité d’un masque, Test-Achats s’est basé sur trois critères. Le masque doit épouser la forme du nez et du menton. Il doit contrer un maximum de gouttelettes. Enfin, il doit être possible de respirer confortablement lorsqu’on le porte.

Quatre masques en tissu sur dix ne conviennent pas

C’est à la lumière de ces critères que les masques en tissu ont été examinés. Pour un masque en tissu réutilisable, l’efficacité du filtre doit être d’au moins 70%, c’est la norme préconisée. Parmi les dix masques en tissu réutilisables testés par l’organisme de défense des consommateurs, l’efficacité du filtre variait de 47,4% à 93,7%. Deux exemplaires, achetés en pharmacie, ont filtré de manière insuffisante (moins de 70%).

Sur un autre masque, les élastiques n’offraient pas un maintien suffisant et le haut du masque s’écartait dès lors de l’arête du nez. Un autre n’était déjà plus conforme après un seul lavage. Les masques buccaux distribués par les autorités fédérales étaient par contre en ordre.

Test-Achats s’est aussi penché sur les filtres disponibles. Cinq filtres ont été testés, notamment ceux distribués par le gouvernement fédéral, ainsi qu’un filtre à café et un filtre en essuie-tout. Les filtres améliorent l’efficacité de filtration mais, en général, ils rendent la respiration plus difficile et plus inconfortable. Seul le papier essuie-tout permettrait d’accroître l’efficacité de filtration sans gêner la respiration. Conclusion de Test-Achats : le filtre n’apporte pas grand-chose en plus, surtout si l’on dispose d’un masque en tissu conforme.

Tous les masques dits " chirurgicaux " ne se valent pas

Pour un masque chirurgical (principalement en vente en pharmacie), la norme de filtration est fixée à 95%. Sur les cinq masques vendus comme " chirurgicaux ", un seul s’est avéré être réellement un masque de type chirurgical. C’était le seul masque conforme en termes d’efficacité de filtration (minimum 95%) et de résistance à l’air. Certains masques " chirurgicaux " ne filtraient qu’à 66%.

Les résultats ont été meilleurs avec des masques jetables vendus en supermarché. Tous étaient conformes, affirme Test-Achats, avec souvent une qualité chirurgicale et donc, une grande capacité de filtration.

Test-Achats s’interrogent dès lors sur les prix plus élevés pratiqués en pharmacie (en ligne) si la qualité n’est pas toujours au rendez-vous.

Plus chers en pharmacie

Selon Test-Achats, un masque est, en moyenne, près de 2,5 fois plus cher en pharmacie. La différence de prix est moins prononcée pour les masques jetables. Au supermarché, il faut compter environ 63 centimes pour un seul masque, contre en moyenne 95 centimes dans les grandes pharmacies en ligne, avec des variations importantes selon les pharmacies.

Davantage de contrôles

Des résultats qui amènent Test-Achats à estimer utile que les pouvoirs publics surveillent de plus près la vente des masques buccaux. Il faut, écrit Test-Achats " davantage de contrôles des pouvoirs publics sur la qualité et la certification des masques vendus, ainsi que des normes de qualité plus contraignantes pour les fabricants. Actuellement, ces normes ne sont en effet que de simples recommandations, non des obligations ".

Les informations pour le consommateur doivent être claires et correctes. Quel est le type de masque ? Quelle est sa qualité ? Quelle est son efficacité de filtration ? Sa résistance à l’air ?

Pour les masques réutilisables, le nombre de lavages sans perte de qualité devrait être mentionné, par exemple.

Etant donné ces résultats en dents de scie, Test-Achats conclut qu’il reste nécessaire de garder une distance 1,5 m entre les personnes, même en portant un masque et de faire attention à l’hygiène des mains.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK