Le métro de Charleroi (2011)

Une station du métro de Charleroi
Une station du métro de Charleroi - © RTBF

25 ans après le tournage des Grands Travaux Inutiles, ces grands chantiers sont-ils bouclés?

A Charleroi, le métro fantôme est toujours d'actualité. A la station Beaux-Arts, le métro - en fait, un tram en site propre - est au rendez-vous. Depuis 91, les choses ont l'air d'avoir bougé. Philippe Achten, directeur de la communication aux TEC rassure : " Grâce à une aide européenne inespérée de 115 millions d'euros, les travaux du métro de Charleroi se termineront enfin dans quelques mois. La boucle centrale sera enfin achevée." 35 ans que les carolos attendaient cela. 

Revenons sur la chronologie du projet:  en 1976, date du premier coup de pioche, les ingénieurs estimaient la fin des travaux pour 1992. 615 millions d'euros ont déjà été engloutis dans ce projet mégalo. Pire: depuis 86, la ligne vers Châtelet est totalement abandonnée.

Dans ce reportage, Samy Hosni visite 6 stations fantômes en compagnie de Nicolas Buissart. Cet ancien boucher devenu artiste organise un safari à travers les coins les plus moches de Charleroi. Fleuron de la visite, une station souterraine avec escalators et toilettes mais il ne manque plus que le métro. Solide mais attaquée de toutes parts: il y a les voleurs de métaux, les tagueurs ou ceux qui confondent métro et dépotoirs, mais aussi pistes de moto-cross.

Ce métro fantôme ne sera certainement jamais remis en service alors qu'il faut, selon certains, à peine 5 millions pour sa mise en exploitation. Il manque en effet de clients pour le rentabiliser. Il est vrai que ces stations ont été construite en pleine campagne. Le problème existe également en ville. 20 ans après le reportage de Jean-Claude Defossé, le tram circule enfin. Après huit années de galère, les trams en surnombre parqués pendant plus de dix ans dans le dépôt de Jumet ont été remis en fonction. Complètement rouillés, ils ont été rafistolés à coup de centaines de milliers d'euros. Certains pourtant ne rouleront jamais sur le réseau.

Alors une question: comment ce projet complétement fou de 69 stations métro a-t-il subitement coulé? Le projet carolo s'est écroulé après la régionalisation. Dotée de moins d'argent, la Wallonie n'a pas pu venir à bout de ce chantier titanesque.

Aujourd'hui pourtant, Charleroi voit le bout du tunnel. Malgré un très mauvais départ, le métro de Charleroi semble enfin sur de bons rails

Première étape: le métro fantôme de Charleroi avec ces 69 stations, un chantier commencé en 1997 et toujours pas sur les rails.

RTBF

Retrouvez le Journal des Travaux Inutiles chaque lundi dans On n'est pas des pigeons !

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK