La Tour de la Gileppe (2011)

Vue de la Tour de la Gileppe
Vue de la Tour de la Gileppe - © RTBF

A 15 kilomètres de Verviers s'élève la Tour de la Gileppe, haute de 78 mètres. Pour admirer la vue, des milliers de personnes prennent les ascenseurs... quand ceux-ci ne sont pas en panne. Malgré de nombreux investissements, elle semble bien inutile cette tour, au point que l'exploitant du site a décidé de mettre la clef sous le paillasson. Samy Hosni est retourné sur les traces de Jean-Claude Defossé.

Le restaurant panoramique de la tour ne recevant que de maigres visites à cause des pannes d'ascenseurs, un autre centre a été inauguré au pied de la Tour en grande pompe par le ministre Michel Daerden il y a à peine trois ans. Coût des travaux: 830 000 euros et pourtant, aujourd'hui, il reste désespérément vide.

Bâtiment peu rentable, mal fini, un espace multimédia annoncé mais inexistant, un entrepreneur en faillite... de guerre lasse, les exploitants ont décidé de s'en aller.

Pourtant, on continue à investir sur le site: le parking sera rénové pour 1 100 000 euros. La cafétéria fantôme sera aménagée pour un demi-million. A la Gileppe, on jette l'argent public de vraiment très haut !

Fallait-il vraiment construire cette tour ? 5 millions d'euros ont été engloutis dans ce complexe. De l'argent donné par l'Etat dans les années 70. Les Flamands avaient reçu de l'argent pour construire le port de Zeebruges, les Wallons ont reçu dès lors des crédits, dont une partie a été affectée à la construction de la tour. Et on continue maintenant à investir de l'argent pour rénover un parking ou construire un espace multimédia pour on se demande qui.

RTBF

Retrouvez le Journal des Travaux Inutiles chaque lundi dans On n'est pas des pigeons !
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK