Des abris atomiques à Bruxelles (2012)

Entrée du bunker sous la station de métro Porte de Namur
Entrée du bunker sous la station de métro Porte de Namur - © RTBF

Peu de personnes le savent, mais deux stations de métro à Bruxelles sont en fait des abris anti-nucléaire. La famille royale a son propre bunker anti-atomique. C'est l'un de secrets les mieux gardés de la capitale que Samy Hosni a visité pour nous.

Fin des années soixante, le gouvernement belge craignant une attaque des Soviétiques, décide d'aménager les stations de métro Porte de Namur et Trône pour protéger la population en cas d'attaque nucléaire. Un puits de 40 mètres de profondeur pour l'eau non contaminée, filtres à air, portes étanches sont là. Mais comme l'abri était trop exigu pour accueillir plus de 2000 personnes, les autorités de l'époque ont mis un terme à des travaux coûteux et inutiles.

Le gouvernement a pourtant construit à grand frais un autre abri anti-atomique juste à côté du Parlement et sous le Parc Royal à douze mètres sous terre. Construit en 1939, puis rénové après guerre, il devait servir d'abri à la famille royale, aux parlementaires, et aux ministres. Un tunnel secret rejoint la Chambre et le Sénat. Un autre irait jusqu'au palais royal mais le passage du côté des souterrains de la Chambre est muré après 150  mètres depuis la construction du métro.

C'est un bunker toutefois exceptionnel pour certains spécialiste, notamment pour sa galerie anti-souffle. Un projet existe pour transformer ce lieu en un lieu de sensibilisation aux guerres  bactériologiques, nucléaires, chimiques ou aux attaques terroristes. Un espace dont les visiteurs seraient des ministres, des officiels voire des industriels. Il faudrait 200 000 euros pour réhabiliter cet espace. Le porteur du projet - un privé - cherche pour l'instant des fonds.

RTBF
Retrouvez le Journal des Travaux Inutiles chaque lundi dans On n'est pas des Pigeons !


Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK