Zemmour répond à Schepmans: "Si la bourgmestre de Molenbeek m'invite, je viendrai"

Eric Zemmour au Cercle de Lorraine à Bruxelles. C'était en janvier 2015.
Eric Zemmour au Cercle de Lorraine à Bruxelles. C'était en janvier 2015. - © Belga

Polémique ce mardi entre Eric Zemmour et la bourgmestre de Molenbeek. Sur une radio française, le journaliste-essayiste a clairement appelé à bombarder Molenbeek. La commune bruxelloise est sous le feu des projecteurs depuis ce week-end et les connexions désormais établies entre les auteurs des attentats de Paris et Molenbeek. Et Eric Zemmour, dans un style très direct, a déclaré dans une chronique : "Au lieu de bombarder Raqaa, la France devrait bombarder Molenbeek d'où sont venus les commandos du vendredi 13. Mais les frontières entre pays européens ne servent plus à rien depuis Schengen, c'est parce qu'elles ne servent à rien que le gouvernement a rétabli les frontières pour accueillir la conférence sur le climat et pour éviter de nouveaux bains de sang."

De quoi passablement énerver la bourgmestre Françoise Schepmans (MR). A nos confrères de la DH, elle répond : "Je trouve cela extrêmement choquant et lamentable ! C'est spécialement malvenu de la part de quelqu'un qui habite à 350 kilomètres et qui pourrait donc faire le déplacement à Molenbeek pour voir les réalités de la commune. Ici, il y a surtout de l'amour et de la solidarité !"

Face à une telle virulence de la part du polémiste français, la libérale molenbeekoise l'a invité à venir à Molenbeek. "Cela vaut la peine qu'il se rende compte par lui-même au lieu de se fier au simple prisme des reportages fait sur la commune."

"La première fois que j'entends parler de Molenbeek"

L'intéressé acceptera-t-il ? "Qu'elle m'invite et je viendrai", répond Eric Zemmour à la RTBF. "Mais que Madame la bourgmestre dise que sa commune n'est que amour et solidarité, je dis : Oh mon Dieu ! Cela me fait sourire. Car on a vu le résultat !"

Mais Eric Zemmour l'admet : "Molenbeek, c'était la première fois que j'en entendais parler (suite aux attaques terroristes de Paris). Je viens régulièrement à Bruxelles et même lors de ma conférence en début d'année au Cercle de Lorraine, on ne m'a jamais parlé de cette commune."

Un aveu de méconnaissance. Eric Zemmour préfère ne pas en dire plus. "Je suis en rendez-vous. Et ne comptez pas sur moi pour répondre davantage à une réponse."

L'incident est clos... Jusqu'à sa visite officielle de Molenbeek.

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK