Yves Van Laethem : "Bonne nouvelle : les chiffres des hospitalisations continuent à évoluer favorablement"

"Bonne nouvelle : les chiffres des hospitalisations continuent à évoluer favorablement." Pour le docteur Yves Van Laethem, l’évolution de l’épidémie de coronavirus est positive. C’est ce que l'expert a dit ce mardi, lors de la conférence de presse du Centre de crise, qui s’est tenue à 11h. Une conférence de presse qui intervient le même jour que le Comité de concertation qui doit présenter de nouvelles perspectives de sortie de crise.

Bonne nouvelle mais les contaminations ne connaissant qu’une légère baisse, de 4% sur une base hebdomadaire. "Les contaminations sont restées relativement stables, sur un plateau de 3000 cas par jour." Davantage de cas sont détectés chez les enfants. Explication : plus de tests ont été effectués après la rentrée des classes.

Près de 52.000 tests par jour

51.199 tests sont réalisés par jour, soit une hausse de 8% en une semaine. Point positif, selon Yves Van Laethem : le pourcentage de tests positif a diminué passant de 10 à 6,5%. "Mais nous savons que nous devons tendre vers les 4% ou moins", a ajouté Yves Van Laethem. 2936 nouveaux cas sont constatés par jour en moyenne avec une diminution dans toutes les strates sauf pour les enfants et les quadragénaires (+13%).

Baisse aussi dans la plupart des provinces sauf à Anvers (+3%) et à Liège (+8%).

Au niveau des hospitalisations, l’évolution, on l’a dit, est à la baisse : 160 nouvelles admissions par jour, soit 17% de moins en une semaine. Yves Van Laethem se déclare également "frappé" par le fait que ces hospitalisations ont quasiment disparu chez les plus de 80 ans. "Pour les personnes dans la quarantaine et la cinquantaine, ils continuent à augmenter", représentant un tiers des nouvelles admissions.

500 lits en soins intensifs à la fin mai?

On constate également une baisse des occupations Covid dans les hôpitaux avec 2255 hospitalisations dont 711 en soins intensifs. Des chiffres qui devraient baisser avec l’arrivée des données pour ces lundi et mardi. "On devrait se situer pour la fin mai autour ou en dessous des 500 lits en soins intensifs", un seuil pris en compte par les autorités dans le cadre du déconfinement.

On dénombre enfin 35 décès par jour en moyenne, soit une baisse de 9% en une semaine. Cette baisse est constatée dans les maisons de repos et de soins, en raison de la vaccination mais aussi chez les plus de 75 ans. "Dans la tranche 45 à 60 ans, on constate une hausse de la mortalité de 38 personnes sur la semaine au lieu de 28 décès la semaine précédente."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK