Y aura-t-il encore du cirque à Charleroi ?

Ces critères concernent notamment les tailles minimales des chapiteaux. Du coup, la troupe d'Alexandre Bouglione n'est plus la bienvenue. Cela fait pourtant plusieurs dizaines d'années qu'il s'arrêtait à Charleroi.
Alexandre Bouglione lui est très fâché. Son cirque peut aller partout en Belgique mais pas à Charleroi. Le chapiteau n'est pas assez grand. "Je ne peux pas aller à Charleroi, aussi bien que tous les cirques en Belgique, car maintenant à Charleroi, il faut des chapiteaux de 45 mètres. Actuellement aucun cirque en Belgique ne fait 45 mètres. Alors ça veut dire que nous en Belgique on peut payer nos taxes, et tout ce que l'on a à payer mais on est interdit de travailler à Charleroi. C'est quand même dramatique pour les cirques, pour le mien et tous les cirques belges".
Cette obligation de disposer d'un chapiteau de 45 mètres au moins, c'est un des critères que Charleroi impose depuis novembre dernier.  Le responsable du service des fêtes, Gilbert Cassaert, se présente comme un grand amateur de cirque, il veut de la qualité, du confort et de la sécurité. "A la base nous voulons pouvoir filtrer toute une série de petits cirques qui veulent venir s'implanter à Charleroi. Et Monsieur Bouglione n'est pas spécifiquement visé en la matière. On a absolument rien contre ce cirque là ni contre les autres, on a simplement voulu affirmer que nous voulions des  cirques avec des spectacles de qualité pour ne plus retomber dans les travers du passé".
Vérification faite, les cirques avec chapiteau de 45 mètres minimum, ce n'est pas courant. Exemple le cirque Pinder, un des plus importants de France dispose d'un chapiteau de 42 mètres pour 2000 places. "J'espère en tout cas qu'il y aura des dérogation, ajoute Alexandre Bouglionne. Vous savez ce n'est pas la taille d'un chapiteau que l'on voit, c'est la taille de la piste. Une piste, que ce soit dans le plus grand ou le plus petit chapiteau du monde c'est toujours 12 mètres de diamètre et c'est le spectacle de qualité qu'on met dedans qui compte".
Alexandre Bouglione n'est en tout cas pas seul dans son cas, Charleroi a dit non à une dizaine d'autres troupes.
A cette date, aucun cirque n'est annoncé dans la ville pour 2011.

I. Palmitessa






Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK