Windows 7 vendu sans Internet Explorer, l'UE sceptique

RTBF
RTBF - © RTBF

L'éditeur américain de logiciels Microsoft a annoncé qu'il commercialiserait son futur système d'exploitation Windows 7 en Europe sans le navigateur Internet Explorer intégré, pour répondre aux critiques des autorités européennes qui restent cependant sceptiques.

Les acheteurs européens devront installer eux-mêmes leur navigateur internet, ce qui devrait satisfaire les exigences de l'Union européenne qui voit dans l'association des deux produits une entorse à la concurrence.

La Commission européenne s'est montrée sceptique après l'annonce de Microsoft. Dans un communiqué publié tard ce jeudi, la Commission européenne rappelle qu'elle doit "bientôt décider", dans le cadre d'une enquête antitrust, "si Microsoft a agi de façon abusive" en intégrant jusqu'ici Internet Explorer à son système d'exploitation vedette, et ce depuis 1996.

Si c'était le cas, les "remèdes potentiels" que le géant américain des logiciels serait appelé à appliquer devraient permettre d'"avoir un choix de navigateurs, pas que Windows soit fourni sans aucun navigateur", souligne la Commission.

Elle rappelle que cette nécessité d'offrir un plus grand choix était l'un des points qu'elle avait mis en avant dans la "communication de griefs" qu'elle avait transmise au géant américain des logiciels en janvier.

En intégrant systématiquement Internet Explorer à son système d'exploitation Windows, qui équipe quelque 90% des PC dans le monde, Bruxelles estime que Microsoft accorde à ce navigateur un avantage déloyal face à ses concurrents, comme Firefox (de la fondation Mozilla), Chrome (de Google), ou encore Opera du norvégien Opera Software, à l'origine de la plainte contre Microsoft.

Le groupe lancera Windows 7 le 22 octobre dans le monde entier.

(Belga)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK