Westvleteren 12 à la 1ère place: une "considération pour toutes les bières belges"

Deux verres de Westvleteren
Deux verres de Westvleteren - © CHRISTIAN HORSTEN (archives EPA)

La première place de la bière Westvleteren 12 au classement du site de cotations américain ratebeer.com constitue "un témoignage de considération pour toutes les bières belges", estiment les frères de l'abbaye de Saint-Sixte (Flandre occidentale).

La Westvleteren 12 récupère son prestigieux titre dans le classement du RateBeer Awards 2012, que la bière suédoise "Närke Kaggen Stormaksporter" lui avait dérobé l'année dernière. Sur la troisième marche du podium, se place la Rare Bourbon County Stout de la brasserie américaine Goose Island, reprise l'année dernière par AB InBev.

Dans le top 50, figurent également d'autres bières belges, telles que la Rochefort Trappiste 10 (5e place), la 3 Fonteinen Armand'4 Oude Geuze Lente (14e), la Westvleteren Extra 8 (18e), la Struise Pannepot (21e), la 3 Fonteinen Armand'4 Oude Geuze Zomer (27e), la St. Bernardus Abt 12 (43e) et la Struise Black Albert (46e).

Par ailleurs, deux brasseurs belges sont représentés dans le top 20 des meilleurs brasseurs: De Struise Brouwers à Oostvleteren (Flandre occidentale) en 9e position et l'Abbaye de Saint-sixte à Westvleteren (Flandre occidentale) en 13e position. 

Les frères sont contents mais restent modestes

 "Les frères et leur brasserie sont reconnaissants pour la mention honorable de 'meilleure bière du monde' qui leur a été attribuée sur le site Ratebeer et y voient en même temps un témoignage de considération pour toutes les bières belges", expliquent-ils dans un communiqué. "Nous souhaitons expressément partager cet honneur avec tous les brasseurs belges qui s'efforcent sans relâche de produire des bières d'éminente qualité", ajoute la communauté. 

Nul doute que ce statut de numéro un retrouvé va contribuer au succès de la vente de la bière hors de nos frontières. Quelque 70 000 coffrets de six bouteilles doivent justement être écoulés à partir de ce week-end dans huit pays différents, dans le cadre d'une opération destinée à financer les travaux de l'abbaye. Une fois ces coffrets écoulés, les amateurs devront, après réservation, se rendre à l'abbaye même pour essayer de se procurer le rare breuvage.

93 000 coffrets de ce type avaient été vendus début novembre dans certains supermarchés de Belgique. L'opération avait rencontré un succès important et après une ruée les deux premiers jours, tous les coffrets avaient été écoulés en moins d'une semaine. Les moines précisent que cette initiative ne se répétera pas, ni en Belgique ni à l'étranger.

En pratique, l'abbaye a pris contact avec des distributeurs étrangers spécialisés dans les bières trappistes belges. La Suisse, l'Irlande et la France recevront leurs premiers coffrets dès cette fin de semaine. La trappiste sera ensuite exportée en Italie, en Espagne et aux Etats-Unis en mars, avant de migrer vers les Pays-Bas, le Canada et une nouvelle fois la France fin avril.

D'après la communauté, Etats-Unis et Canada sont les plus gros preneurs. "C'est de toute façon une illusion de penser que nous pourrons un jour satisfaire la demande mondiale", explique un frère.

Après cette vente exceptionnelle à l'étranger, la bière sera à nouveau exclusivement vendue aux portes de l'abbaye, sur réservation.

Quelque 4750 hectolitres de bières sont brassés chaque année au sein de l'abbaye trappiste.

Le Moeder Lambic deux fois dans le top 5

Dans les catégories de meilleurs bars à bières, restaurants et commerçants, les établissements belges occupent carrément les cinq premières places: le 1er est le Kulminator à Anvers, suivi de deux Moeder Lambic (au centre de Bruxelles et à Saint-Gilles), avec entre eux le Brugs Beertje et en 5ème position le mythique In de verzekering tegen de grote dorst d'Eizeringen (Lennik).

Le concours brassicole "Rate Beer Best" est mené tous les ans et se présente comme le plus grand du monde, avec la dégustation de 140.000 bières du monde entier, provenant de 12 000 brasseries.

Belga



Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK