Voyages en Espagne ou en Croatie : devez-vous encore effectuer un test PCR avant le départ? Cela dépend...

A la veille des vacances, c’est le casse-tête pour les voyageurs, et encore plus pour les compagnies aériennes qui doivent les tenir informés : quelles règles concernant les mesures sanitaires sont en vigueur dans telles ou telles destinations ? Quel formulaire faut-il remplir, quels test ou preuve de vaccination faut-il présenter ?

Le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) dresse tous les jeudis une carte de l’Europe, avec les zones vertes, les zones orange et les zones rouges. C’est une indication, mais chaque pays est libre de déterminer ses propres règles pour les voyageurs en provenance de telle ou telle zone.

La Flandre, zone verte, contrairement à Bruxelles et la Wallonie

A priori, toutes les informations se trouvent sur le site des Affaires étrangères. Mais dans certains cas, il n’est pas facile d’y voir clair. Voici ce qu’on peut lire pour l’Espagne :

"Pour entrer en Espagne, tous les voyageurs à partir de 12 ans en provenance de la Région de Bruxelles-Capitale ou de Wallonie doivent être en possession d’un des documents ci-dessous (test négatif récent, certificat de vaccination ou certificat de récupération, ndlr). Cette obligation n’existe plus pour les voyageurs en provenance de Flandre, considérée comme zone " verte " depuis le 28/6."

Des consignes qui manquent de clarté

L’Espagne fait donc la différence entre les voyageurs "en provenance" de Bruxelles et de Wallonie, zones orange, et la Flandre, zone verte. Que signifie "en provenance de" ? "Domicilié dans telle ou telle zone" ou "en provenance d’un aéroport situé dans telle ou telle zone" ?

Nous ne sommes pas les seuls à nous poser la question. Brussels Airport n’a pas réussi à obtenir de réponse. Brussels Airlines non plus. Du côté des Affaires étrangères, on cherche des éclaircissements via l’ambassade de Belgique en Espagne, mais il n’y a pas encore de réponse officielle.

Lieu de domiciliation

TUI Belgium qui opère des vols vers l’Espagne (94 par semaine) en provenance de Zaventem, Ostende, Anvers mais aussi Charleroi et Liège, a réussi à joindre l’ambassade espagnole. Cette dernière précise que le critère valable est le lieu de domiciliation du voyageur.

Sauf que l’opérateur, nous explique sa porte-parole Sarah Saucin, a aussi fait des tests pratiques, en remplissant en ligne le formulaire FCS, le formulaire de contrôle sanitaire que les passagers doivent remplir afin d’obtenir un QR code à montrer à leur arrivée en Espagne.

"Quelle est l’origine de votre voyage ?"

"Selon la réponse que l’on donne à la question 'Quelle est l’origine de votre voyage ?', on obtient des réponses différentes : quand on met 'Wallonie' ou 'Bruxelles', on nous indique qu’il faut un test ou une preuve de vaccination, quand on met 'Flandre' ce n’est pas le cas. Mais, à nouveau, que veut dire 'origine de votre voyage' ? On peut comprendre 'aéroport de départ' ou 'domicile'. Rien n’est clair, c’est une grande soupe."


►►►A lire aussi : Pourquoi la Flandre est passée en vert sur la carte de l’ECDC, et pas la Wallonie et Bruxelles ? (Et qu’est-ce que ça change ?)


La compagnie se demande donc si elle doit effectivement effectuer des contrôles (pour être précis, c’est AviaPartner qui réalise les contrôles pour son compte au niveau du check-in), comment et dans quelle mesure, puisque le lieu de domiciliation n’apparaît pas directement sur la carte d’identité.

Notez que les mêmes questions semblent se poser pour la Croatie. Là, sont exemptés de toute disposition liée au Covid : “Les voyageurs en provenance des zones vertes de l'UE en ce qui concerne l'incidence du COVID-19, comme déterminé par l'ECDC (voir la carte sur le site de l'ECDC)”. Nous avons contacté l’ambassade croate à Bruxelles. “Personnellement, nous a dit l’assistante de l’ambassadeur, je dirais qu’il s’agit du lieu de domiciliation mais je vais prendre contact avec Zagreb pour avoir une réponse officielle.

La situation devrait s’éclaircir bientôt, au moins en partie, puisque la Wallonie devrait basculer sous peu en zone verte : le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) exige, pour cela, une incidence (nombre moyen de nouveaux cas journaliers pour 100.000 habitants) de moins de 50 sur 14 jours, et un taux de positivité de moins de 4%. Or, toutes les provinces wallonnes ont une incidence inférieure à 50 et un taux de positivité largement en dessous de 4%.

Pour Bruxelles, qui est toujours à une incidence au-dessus de 75/100.000 habitants, il faudra sans doute attendre (au moins) une semaine supplémentaire, alors que la baisse des cas semble justement en train de ralentir.

Sur le même sujet...

JT du 24/06/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK