Voyager avec un test antigénique, c’est désormais possible : comment, où et à quel prix ?

Depuis quelques jours, l’Espagne a changé ses conditions d’entrées dans le pays. Les tests antigéniques réalisés dans les 48 heures avant l’arrivée sont désormais autorisés avant sur le territoire. D’autres pays acceptent également les tests antigéniques pour les voyages à l’étranger cet été. C’est notamment le cas de l’Italie, le Luxembourg, la France, la Croatie et la Turquie.

Quels sont les avantages d’un test antigénique ?

Les tests antigéniques sont en principe moins onéreux que des tests PCR (47 euros à Brussels Airport au lieu de 68 pour un test PCR par exemple). Ils sont d’ailleurs rapides, s’ils sont bien compris et utilisés de façon appropriée, et sont un complément très utile aux tests PCR réalisés en laboratoire, qui permettrait de détecter plus vite les personnes à haute charge virale et d’économiser quantité de tests en laboratoires.


►►► À lire aussi : Comité de concertation : règles pour les voyages, confirmation des assouplissements du 9 juin et d’autres perspectives pour l’été


 

Où réaliser un test antigénique valable pour voyager ?

Attention, les tests antigéniques vendus en pharmacie, autrement appelés autotests, ne sont pas autorisés pour voyager : il est indispensable d’avoir en sa possession un document officiel pour franchir les frontières des pays autorisant ce moyen de test.

"Si vous faites un autotest où la barre disparaît après une demi-heure, vous n’avez aucune preuve que vous avez fait un autotest", explique Carole Schirven.

Il n’est pas non plus possible de faire son test chez son médecin généraliste ni en pharmacie, en tout cas pour l’instant.


►►► À lire aussi : Après avoir voyagé tout l’été, les variants du Covid risquent-ils de pourrir notre automne ?


Pour réaliser un test antigénique valable, renseignez-vous auprès d’un laboratoire privé ou hospitalier. Certains proposent de réaliser les tests antigéniques avec une attestation vous permettant de voyager.

Il est également possible de réaliser des tests antigéniques au centre de test situé à Brussels Airport au prix 47€.

"Les tests antigéniques prennent de l’ampleur aujourd’hui. La facilité avec ces tests-là, c’est de pouvoir faire le test avant de partir, le jour même. Un aspect pratique", explique Nathalie Pierard, la porte-parole de Brussels Airport.

Si vous souhaitez réaliser votre test au centre de test de Brussels Airport, il est préférable de s’inscrire en avance. Néanmoins, il est toujours possible de s’y rendre sans rendez-vous de 4h30 du matin (cela varie en fonction des premiers vols du jour) à minuit.

A ce jour, l’aéroport de Charleroi Airport ne propose pas encore la possibilité de réaliser des tests antigéniques. Les personnes souhaitant réaliser un test antigénique avant un vol sont redirigées au centre de testing de Brussels Airport.

Dans tous les autres grands centres de testing, la possibilité de réaliser un test antigénique est à l’ordre du jour mais n’est pas encore d’application.

A noter que le prix n’est pas encore réglementé, il pourra varier en fonction de l’urgence. A partir du 1er juillet, le coût maximum sera fixé à 120 euros.

La liste des pays autorisant un test antigénique :

Cette liste a été mise à jour le samedi 12 juin 2021.

Plus d’informations : https://diplomatie.belgium.be/fr

Espagne :

Pour voyager, l’Espagne demande :

  • Soit la présentation d’un test PCR
  • Soit d’un test antigénique, d’un certificat de vaccination ou encore d’un certificat de récupération.

Sans ces documents, il ne sera pas possible de voyager en Espagne.

Italie :

Si vous entrez en Italie depuis la Belgique vous devez être en mesure de présenter le résultat négatif d’un test moléculaire ou antigénique, effectué 48 heures avant votre arrivée en Italie. Ce test n’est pas obligatoire pour les enfants de moins de deux ans.

Croatie :

Pour voyager vers la Croatie, il faut remplir un des 6 critères suivants :

  • Soit un test PCR négatif réalisé moins de 72 heures avant l'arrivée, soit un test antigénique négatif réalisé 48 heures avant l'arrivée
  • Soit un certificat de vaccination indiquant avoir reçu la dose finale au moins 14 jours auparavant
  • Soit la la preuve d'un rétablissement du Covid datant au minimum de plus de 11 jours et au maximum de moins de 180 jours
  • Soit la preuve d'un rétablissement du Covid et de l'administration de la première dose de vaccin au minimum plus de 11 jours et au maximum moins de 6 mois auparavant
  • Soit présenter un certificat de l'injection de la première dose de vaccin Pfizer, Moderna ou Gamaleya (en cas de voyage entre le 22ème et le 42ème jour après l’injection), ou AstraZeneca (en cas de voyage entre le 22ème et le 84ème jour après l’injection)
  • Soit payer un test à l'arrivée et rester en isolement jusqu'à un résultat négatif.

Turquie :

Les voyageurs en provenance de la Belgique sont exemptés de quarantaine s’ils peuvent présenter un des documents suivants :

  • Un certificat de vaccination, attestant que la dernière dose de vaccin a été reçue au minimum 14 jours plus tôt ;
  • Un certificat de guérison, attestant qu’ils ont été affectés par le Covid-19 au cours des 6 derniers mois ;
  • Un test PCR négatif réalisé moins de 72 heures avant l’entrée sur le territoire ;
  • Un test antigénique négatif de moins de 48 heures ;

Luxembourg :

Pour se rendre au Luxembourg, il est obligatoire d’avoir :

  • Soit le résultat négatif (sur papier ou document électronique) d’un test d’amplification des acides nucléiques (TAAN) pour la détection de l’ARN viral du SARS-CoV-2 (méthodes PCR, TMA ou LAMP [2]) réalisé moins de 72 heures avant le vol
  • Soit un test antigénique rapide SARS-CoV-2 réalisé moins de 48 heures avant le vol, par un laboratoire d’analyses médicales ou tout autre organisme autorisé à cet effet.

France :

Concrètement, pour un voyageur en provenance d’un pays " vert " (Espace européen, dont la Belgique) :

  • Si le voyageur est vacciné : pas de test PCR ni antigénique, pas de quarantaine.
  • Si le voyageur (de plus de 11 ans) n’est pas vacciné : test PCR ou antigénique négatif de moins de 72 heures avant le départ, pas de quarantaine.
  • Les vaccins admis par la France sont ceux reconnus par l’Agence européenne du médicament (EMA) : Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Johnson & Johnson.
  • La preuve de vaccination n’est valable qu’à la condition qu’elle permette d’attester la réalisation d’un schéma vaccinal complet, soit :
  • 2 semaines après la 2e injection pour les vaccins à double injection (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) ;
  • 4 semaines après l’injection pour les vaccins avec une seule injection (Johnson & Johnson) ;
  • 2 semaines après l’injection pour les vaccins chez les personnes ayant eu un antécédent de Covid-19 (1 seule injection nécessaire).

 

Voyages: JT 04/06/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK