Vous comptiez passer les vacances de Pâques à la Côte ? Il faudra rester chez vous

Les vacances de Pâques commencent officiellement ce vendredi soir avec d’ailleurs une belle météo attendue pour le premier week-end. Et pourtant, il faudra résister à la tentation d’un déplacement non indispensable, même pour un seul jour. Les autorités comptent sur le bon sens des citoyens, tout en renforçant les contrôles. Ce sera notamment le cas à la Mer du Nord.

Des contrôles policiers sont prévus dans les gares, à la sortie des grands axes routiers et au cœur des communes de la Côte. Les contrevenants seront punis d’une amende de 250 euros. Ils devront rentrer chez eux, c’est-à-dire à leur domicile principal.

Des contrôles dans les blocs d’appartement

"Il y aura aussi des contrôles dans les blocs d’appartements qui sont majoritairement des secondes résidences, des contrôles à l’entrée et à la sortie des grands magasins pour savoir si le consommateur vit bien dans cette commune", prévient Carl Decaluwé, le gouverneur de Flandre occidentale.

Sur place, chaque citoyen est tenu de rester dans une et une seule commune, sauf déplacement qualifié d’essentiel, bien entendu. Les touristes d’un jour seraient facilement identifiés sur la base de leur résidence.

Nous devons suivre les injonctions des autorités

En revanche, il ne serait, semble-t-il, pas simple de distinguer des propriétaires de résidences secondaires qui auraient échappé à un contrôle à l’entrée de la ville. Certains propriétaires occupent leur résidence secondaire depuis des semaines ou des mois.

"Certaines personnes essayent peut-être de manger à tous les râteliers, de bénéficier de tous les avantages. Mais encore une fois, si nous voulons sortir de la crise, nous devons suivre les injonctions des autorités", poursuit Carl Decaluwé.

Ceux qui séjournent en ce moment à la mer, que ce soit dans une première ou une seconde résidence, doivent y rester jusqu’à la levée du confinement. Une mesure appliquée dans toutes les communes du pays.

►►► À lire aussi : Peut-on demander de reporter des jours de congé planifiés mais inutilisés pour cause de coronavirus ?