Vottem: un mineur d'âge détenu illégalement en centre fermé

Le jeune Serbe a passé plusieurs jours dans ce centre fermé, à Vottem.
Le jeune Serbe a passé plusieurs jours dans ce centre fermé, à Vottem. - © Belga/MICHEL KRAKOWSKI

Le centre fermé de Vottem, en région liégeoise, ne peut, en principe, pas compter d'enfants parmi ses détenus. C'est ce qui résulte d'engagements internationaux pris par l'état belge. Pourtant, un jeune serbe de seize ans a été incarcéré de façon arbitraire, et pendant plusieurs jours, sur ordre de l'Office des étrangers. Les collectifs d'aide aux sans papiers s'en émeuvent.

Cet adolescent, de nationalité serbe, a été interpellé jeudi, sans document.

Ses explications sur son âge, et sur ses origines gitanes, n'ont pas convaincu l'office des étrangers, qui a dirigé le jeune vers le centre pour illégaux de la banlieue liégeoise. Il a été renseigné comme majeur.

Il a finalement fallu quatre jours, pour qu'un assistant social l'écoute et contacte sa famille, hébergée dans un centre ouvert pour demandeurs d'asile, en région bruxelloise. Un copie  de passeport a fait foi: c'est bien un garçon de seize ans qui a donc été détenu, illégalement. Il a été administrativement libéré ce lundi en fin d'après midi, avant d'être confié à un frère aîné.

Depuis une demi douzaine d'années, le centre fermé n'accueille plus de mineurs,  ni seuls, ni accompagnés, c'est interdit. L'actuelle ministre de l'Intérieur, Joëlle Milquet, avait manifesté contre l'ouverture d'une aile de l'établissement réservée à des parents avec enfants.

M. Grétry

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK