Votre grand-père était-il un collabo? Il est possible de le savoir

 "Papy était-il un nazi ? Sur les traces d’un passé de guerre " Aux éditions Racines.
 "Papy était-il un nazi ? Sur les traces d’un passé de guerre " Aux éditions Racines. - © Tous droits réservés

"Papy était-il un nazi ?" C’est le titre un peu provocateur d’un ouvrage qui vient de paraître en français et en néerlandais. Cette œuvre d’un collectif d’historiens ambitionne d’aider les chercheurs en herbe à en savoir plus sur le passé de leurs parents et grands-parents durant la Seconde Guerre mondiale. Le livre fournit un vaste mode d’emploi pour les guider vers des archives pas toujours si accessibles pour de simples particuliers.

On estime aujourd’hui à 500 000 le nombre de Belges qui ont collaboré pendant la guerre. 100 000 d’entre eux ont été condamnés à diverses peines, de la mort à la prison en passant par des amendes ou la privation de droits.

Toutes les archives ne sont pas encore accessibles à tous... 70 ans après les faits

Autant d’histoires qui restent parfois taboues au sein des familles, où aujourd’hui des descendants cherchent à savoir et interpellent les historiens. D’où l’ouvrage du jour qui résume d’abord ce qu’ont été collaboration et répression chez nous, puis propose un mode d’emploi pour chercher efficacement dans les archives, parfois plus riches qu’on ne croit. C’est ce qu’explique Pieter Lagrou, historien de l’ULB : "Les sources des prisons, des administrations fiscales, des institutions pour mineurs. Il n’y a pas uniquement le dossier judiciaire, non, il y a des dizaines d’autres sources qui permettent de vraiment connaître le passé individuel d’une personne ".

Des archives qu’il faut comprendre et auxquelles il faut pouvoir accéder, certaines simplement, d’autres moins. C'est le cas des dossiers de la justice militaire qui sont entre les mains du Collège des procureurs généraux. "Il y a en Belgique encore une discrimination entre les historiens professionnels et les personnes privées qui mènent des recherches, ajoute Pieter Lagrou. Si pour les uns les archives sont ouvertes sans restriction, pour les autres il y a encore une procédure qui parfois se solde par un refus, peu justifiable 70 ans après les faits." Ces historiens plaident donc pour que chacun puisse consulter à l’avenir ses dossiers familiaux pour comprendre.

Et pour montrer l'aspect positif de ces recherches, les mêmes auteurs envisagent à présent de travailler, avec l'aval de leur éditeur, à un second volet qui pourrait s'intituler "Votre papy était-il un héros?", histoire d'examiner cette fois les archives liées à la résistance.

Le livre "Papy était-il un nazi ? Sur les traces d’un passé de guerre " est publié par les éditions Racines en français et Lanoo en néerlandais.
 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir