"Votre colis est en route": attention si vous recevez ce sms, ne cliquez pas sur un lien malveillant

C'est une véritable épidémie qui s'est abattue sur la Belgique ce week-end: des sms avec le message "Votre colis est en route, suivez-le ici", et un lien... sur lequel il ne fallait surtout pas cliquer.

Celui-ci vous renvoyait une fausse page web, au logo de bpost mais à une adresse farfelue, qui vous invitait en effet à télécharger une application qui était en fait un virus.

2 images
© Tous droits réservés

"Si vous cliquez sur le lien d’un message de phishing, vous serez généralement dirigé vers une fausse page web. Dès que vous y payez avec vos coordonnées bancaires ou que vous modifiez votre mot de passe, vous donnez aux fraudeurs l'accès à vos données" met en garde bpost sur son site web.

L'entreprise donne les conseils suivants pour éviter les désagréments:

 

Ne vous fiez pas à n'importe quel SMS ou e-mail et ne communiquez pas vos données à n'importe qui

Demandez-vous d'abord si vous attendez bien un colis. Pour les envois au sein de l'UE, bpost ne vous demandera jamais de payer pendant que votre colis est en cours de livraison (ex. pour éviter des frais supplémentaires), ou de fournir des informations personnelles par e-mail ou SMS. Par ailleurs, bpost ne menacera jamais de vous envoyer un huissier si vous ne payez pas votre colis.

Par ailleurs, ne communiquez vos informations personnelles que si vous êtes sûr à 100 % d'avoir affaire à bpost. L'entreprise ne demande jamais d'informations personnelles par e-mail ou par SMS.

Vérifiez l'adresse web

Un e-mail ou un SMS frauduleux contient généralement un lien ou un bouton qui mène à un site web non fiable. Vous pouvez vérifier le site web du lien en survolant le lien avec votre souris (ne cliquez pas). L'adresse web apparaîtra alors en bas à gauche de votre navigateur. Si vous ne reconnaissez pas l'adresse, ne cliquez pas.

Aidez à prévenir le phishing

Transférez les messages suspects à suspect@safeonweb.be. De cette façon, vous contribuez à empêcher que d’autres ne soient victimes d'escrocs.

Archive sur les arnaques via SMS:

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK