Volkswagen a tenté de museler la presse en France pour cacher le scandale

Volkswagen a tenté de museler la presse en France pour cacher le scandale
Volkswagen a tenté de museler la presse en France pour cacher le scandale - © JOHN MACDOUGALL - AFP

Volkswagen a tenté de faire du chantage pour qu'aucun article sur le scandale ne paraisse à certaines dates. C'est l'hebdomadaire français Le Canard Enchaîné qui a révélé l'affaire dans ses colonnes. 

Le journal français rapporte un mail, qu'ont reçu de nombreuses rédactions hexagonales, envoyé par MediaCom, qui gère l'achat d'espace publicitaire pour la marque allemande. Les dirigeants des grands journaux de province ont donc reçu une demande on ne peut plus claire: "Si nous pouvons assurer formellement à l’agence et à la marque que, lors des dates de parutions des 6, 8 et 10 octobre prochain, il n’y aura aucun article relatif à la crise VW, nous conserverons les investissements… soit 315 000 euros."

En résumé, il ne s'agit là que d'acheter le silence de la presse. Le Canard Enchaîné explique également que de nombreuses rédactions ont déjà répondu par la négative, tout en condamnant ce chantage. Empêtré dans une affaire qui n'en finit pas, la tentative de censure n'est guère plus qu'un coup de peinture noire sur un tableau déjà très sombre.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK