Volcan: espace aérien belge ouvert, retards sur l'Atlantique

RTBF
RTBF - © RTBF

L'espace aérien belge reste pour l'instant ouvert, mais les pilotes doivent établir un rapport après chaque vol. Le trafic aérien est perturbé au Portugal, en Espagne et au-dessus de l'Atlantique.

Les prévisions météorologiques pour lundi sont bonnes. L'espace aérien belge se trouve dans une zone faiblement contaminée.

Les perturbations à Brussels Airport concernent essentiellement les vols transatlantiques. Plusieurs vols à destination et en provenance des Etats-Unis ont été annulés, et l'ensemble des vols transatlantiques enregistrent un retard important.

Des vols à destination de New York, Stuttgart, Hanovre et Munich ont été annulés lundi matin. Dans l'autre sens, des vols en provenance de New York, Genève, Stuttgart, Hanovre et Bilbao ont été annulés. L'ensemble des vols en provenance et à destination des Etats-Unis enregistrent des retards de plusieurs heures.

A Brussels South Charleroi Airport (BSCA), la journée sera normale et aucune annulation n'est prévue, a assuré le porte-parole.

Enfin, l'aéroport de Liège, où seuls quatre vols passagers sont prévus lundi, ne devrait pas non connaître de perturbations.

Les prévisions météorologiques montrent que le nuage de cendres va continuer à avancer via le Portugal dans les prochains jours, selon le porte-parole. "Si ce nuage atteint la Belgique, il se sera déjà fortement dilué. Il y aura vraisemblablement encore des perturbations au dessus de l'Espagne et de l'océan Atlantique durant les prochains jours".

La situation est évaluée trois fois par jour en Belgique. Les pilotes n'ont rien signalé pour l'instant.

Problèmes au Portugal et en Espagne

L'avancée du nuage de cendres en provenance du volcan islandais Eyjafjöll va restreindre les possibilités de survol au-dessus de l'Espagne à partir de lundi après-midi mais tous les aéroports du pays resteront ouverts, a annoncé l'organisme de contrôle aérien Aena.

"L'évolution du nuage de cendres volcaniques sur l'espace aérien espagnol obligera à introduire des restrictions dans le transit aérien pour l'espace compris entre 20 000 et 35 000 pieds à partir de 16h00" a indiqué Aena dans un communiqué.

Ces restrictions, valables jusqu'à "au moins 20H00", réduiront d'environ 25% les possibilités de survols du pays, pour les zones aériennes au-dessus de Séville (sud), de Madrid (centre) et de Barcelone (nord-est).

Une porte-parole d'Aena a indiqué que le trafic aérien ne devrait être que moyennement perturbé par ce dispositif, les vols transatlantiques pouvant passer au-dessus de 35 000 pieds tandis que les vols nationaux peuvent eux rester sous 20 000 pieds.

Au Portugal, le trafic aérien restait perturbé lundi en début d'après-midi, malgré la reprise de l'activité des aéroports de Lisbonne et Porto.

A Lisbonne, où l'interdiction de vol, imposée dimanche soir, avait été levée à 9h00 locales (10h00 HB), 97 vols ont dû être annulés, tandis qu'à Porto, où le trafic avait repris deux heures plus tôt, 9 vols seulement ont été déprogrammés.

De nombreux retards étaient signalés sur ces deux aéroports, au départ comme à l'arrivée.

A Lisbonne, où le pape est attendu mardi en fin de matinée, le trafic, initialement suspendu jusqu'à 13h00 locales, avait finalement pu reprendre plus tôt en raison d'un "déplacement du nuage plus rapide que prévu", selon les explications de l'agence portugaise de la navigation (NAV)

L'ensemble des vols sur les archipels des Açores comme de Madère restent suspendus, selon la NAV.

Eurocontrol : 28 500 vols en Europe lundi

Quelque 28 500 vols devraient être opérés ce lundi en Europe, soit 500 de moins qu'un jour normal, selon des estimations réalisées lundi matin par Eurocontrol, l'organisation européenne de la navigation aérienne. Aucun aéroport européen n'était fermé lundi matin, indique Eurocontrol. Selon l'agence portugaise de la navigation aérienne, tous les vols avant 10 heures à l'aéroport de Lisbonne ont été annulés.

Les zones de forte concentration de cendres provenant du volcan islandais se sont dispersées pendant la nuit au-dessus de l'Europe continentale.

Un nuage de cendres, situé au milieu de l'Atlantique nord, perturbe toutefois lundi matin les vols transatlantiques. "Si la majorité de ces vols sont opérés, nombre d'entre eux sont contraints de revoir leur trajectoire de manière significative, ce qui donne lieu à des retards", constate Eurocontrol.

Selon les prévisions, des zones de forte concentration de cendres pourraient se déplacer vers le nord-est, depuis l'Atlantique vers la péninsule ibérique.

Dimanche, 23 491 vols avaient été opérés, soit quelque 1500 de moins qu'à la normale, précise encore Eurocontrol.

L'ensemble des vols sur les archipels des Açores comme de Madère ont également été annulés, selon des déclarations d'un porte-parole de la compagnie aérienne TAP à l'agence Lusa.

Dimanche, 308 vols avaient dû être annulés sur l'ensemble des aéroports portugais en raison de la présence du nuage volcanique sur le nord-ouest du pays.

 

A.L. avec Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK